+7(499)344-03-03
Inscrivez-Vous à une consultation
Tout le site
Inscrivez-Vous à une consultation
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue
+7(499)344-03-03

Cancer de la vessie

Dans cet article

Cancer de la vessie ches les hommes et chez les femmes

Une tumeur maligne de la vessie - c'est une maladie dont peuvent souffrir aussi bien les hommes que les femmes, en cas de laquelle des tumeurs malignes à l'intérieur de l'organe. Dans cet article je présente les possibilités du diagnostic et les méthodes actuelles du traitement de cette maladie.

Diagnostic: Cancer de la vessie

C'est affreux. Il paraît que celui qui est venu est quelqu'un en plein santé, venu pour une analyse de présence du sang dans l'urine, soit... à cause d'un cancer de la vessie révélée lors d'un examen d'ultrasonographie. Et c'est là, lorsqu'on le stupéfait, en annonçant qu'il a besoin d'une cystoscopie et d'une biopsie et, aussi, qu'on le soupçonne avoir un cancer de la vessie. Traditionnellement, on dit que le cancer est inguérissable. Pourtant, à mon avis, on ne doit pas baisser les bras. A présent nous avons déjà des moyens de diagnostic super-précis permettant de déterminer le stade dans lequel se trouve ce cancer de la vessie, ainsi qu'un traitement correspondant efficace, une chirurgie, une irradiation, une chimiothérapie.
Une chose très importante: le traitement actuel du cancer de la vessie – ce ne sont pas des interventions chirurgicales mutilantes. Même en cas d'enlèvement de la vessie, nous sommes à présent en mesure de la reconstruire à l'aide d'un segment de l'intestin, ce qui permettrait d'éviter les tubes et les sacs d'urine installés à vie. Dans la plupart des cas, on n'enlève que la tumeur, en préservant la vessie.

Traitement du cancer de la vessie

image/svg+xml

Une résection transurétrale de la vessie – c'est l'extraction de la tumeur par l'urètre. C'est la méthode la plus utilisée lors d'un cancer de la vessie dans le premier stade et c'est une méthode diagnostique (de la définition du stade du cancer) obligatoire lors des tumeurs des stades plus avancés.
Enlèvement de la vessie – c'est une opération radicale visée à une guérison du cancer de la vessie des stades avancés. Nous effectuons cette chirurgie parla méthode aussi bien cavitaire que laparoscopique.
Reconstruction de la vessie – en général, la reconstruction de la vessie est réalisée parallèlement à son enlèvement, car dans le cas contraire, le patient resterait sans un réservoir pour l'accumulation de l'urine et il serait condamné à porter deux sacs pendant tout le reste de sa vie.

Symptômes du cancer de la vessie chez les hommes et chez les femmes

«Un jour, je suis allé aux toilettes, comme d'habitude – rien ne me faisait mal, je me sentais très bien. Soudain, j'ai remarqué que j'avais du sang au lieu de l'urine»; «Mon bureau de travail m'a envoyé me faire un bilan de santé complet. On m'a fait une ultrasonographie de la vessie: on a annoncé que j'avais un cancer de la vessie. Mais le plus drôle c'était que je n'avais aucune douleur!»; «On m'a fait passer tous les examens – ultrasonographie, CTscan, IRM, biopsie… On m’a dit qu’on allait m’enlever la vessie et que j’allais continuer à vivre avec des sacs…».
Ce sont des plaintes standard de mes patients s’étant affrontés à ce diagnostic horrible: «Cancer de la vessie».

Hier encore, tout allait bien. Mais maintenant, la vie est divisée en deux parties: «avant» et «après». Avant – ce diagnostic: «cancer de la vessie», et après – cette question: «Qu’est-ce qu’on fait après?». Le diagnostic oncologique est tout à fait capable d’abattre un homme car c’est vraiment une menace pour la vie, une menace de douleurs et de souffrances. Et le pire – ce sont surtout l’incertitude et l’obscurité: qu’est-ce qu’on fait, comment et selon quelle suite logique? Certaines études démontrent que les patients mieux informés ont un meilleur résultat de traitement, car souvent le résultat dépend de l’interaction du médecin et du patient.

«Il existe une maladie, un patient et un docteur. La victoire appartient à la partie que le patient soutient»
Hippocrate

Un cancer de la vessie – c'est une tumeur maligne de la muqueuse de la vessie. Comme toute tumeur maligne, elle est caractérisée par un accroissement non contrôlable de cellules et par leur possibilité de créer des métastases – se répandre sur les autres organes.

Stades du cancer de la vessie chez les femmes et chez les hommes

Apparition d’un cancer de la vessie

En sortant de l’organisme par l’urine, toute sorte de cancérogène a son influence sur la muqueuse de la vessie. Et parmi ces cancérogènes, c’est… le tabac, oui, c’est lui qui occupe la première place. Certainement, ce sont surtout les fumeurs qui s’affrontent le plus au cancer de la vessie, et cela dépend directement de la quantité de cigarettes fumées.
Une fois changée, la cellule de la muqueuse de la vessie se met à se reproduire de manière non contrôlable: d’abord, c’est un cancer du premier stade. Dès qu’il pénètre dans la couche musculaire de la vessie – on a déjà affaire au second stade du cancer. Dès qu’il sort en dehors de la vessie – c’est le troisième stade. Une fois les autres organes affectés – on a affaire au quatrième stade du cancer.

Ce n’est pas par hasard que je Vous parle de ces stades: l’épouvante la plus grande de la situation c’est que déjà au second stade du cancer de la vessie, on ne peut guérir le patient qu’en lui enlevant TOUTE la vessie.

…Le traitement du second stade et des stades plus avancés du cancer de la vessie n’est possible que par un enlèvement de la vessie

Diagnostic du cancer de la vessie

La réussite du traitement du cancer de la vessie dépend d’un diagnostic précis, approfondi et rapide. On ne cesse pas d’en parler lors de tous les congrès, les conférences et les symposiums, mais la situation ne change pas: entre la première plainte du patient concernant la présence du sang dans l’urine et l’opération, on est face à une durée de jusqu’à 2 mois dans la plupart des cliniques.
Je voudrais que chacun des patients souffrant de cette maladie comprenne: la tumeur n’aime pas attendre. Le temps joue contre le patient. Est-ce que la tumeur de la vessie est maligne? Quelle est la profondeur dont elle affecte la paroi de la vessie? A-t-elle déjà affecté les organes voisins? Y a-t-il des métastases dans les ganglions lymphatiques et dans les poumons? Quelle est la méthode de traitement la plus optimale qui permettrait de guérir le patient?
C’est à ce genre de questions qu’un urologue-oncologue essaie de répondre en prescrivant à son patient un nombre d’examens médicaux.

Diagnostic du cancer de la vessie suppose la réponse à deux questions: la profondeur de la pénétration de la tumeur dans la paroi de la vessie et la présence de métastases dans les ganglions lymphatiques et dans les organes plus éloignés, tels que les poumons ou les os. En cas d’un cancer de la vessie du premier stade ce n’est que la muqueuse qui est affectée. En cas du second stade, le cancer de la vessie affecte la paroi musculaire. Le troisième stade du cancer de la vessie est caractérisé par la sortie du cancer hors les limites de la vessie et par l’affection de la graisse qui l'entoure. Lors du quatrième stade le cancer de la vessie affecte les parois du pelvis, la paroi abdominale ou il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques, ainsi que dans les organes éloignés. Les dimensions de la tumeur ne sont plus importantes.
Ultrasonographie de la vessie

C'est le premier examen permettant estimer la dimension de la tumeur. Très souvent c'est cet examen qui permet de révéler les tumeurs soi-disant «taciturnes» qui ne se manifestent en aucune manière.

IRM des organes pelviens

Cet examen permet de voir s’il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques et d’exclure l’affection des organes voisins, ainsi que d’estimer la probabilité de dilatation des vaisseaux pelviens.

CTscan des poumons

La tomographie computérisée des organes de la cage thoracique – c’est un examen obligatoire qui exclut la présence de métastases dans les poumons. Malheureusement, leur découverte empire le pronostic.

La dimension de la tumeur n’est pas importante. C’est la profondeur de la pénétration de la tumeur dans la paroi de la vessie qui importe

La cystoscopie et la résection transurétrale de la vessie

Dans le diagnostic du cancer de la vessie, il y a surtout deux examens que nous valorisons le plus: cystoscopie et résection transurétrale (biopsie).
La cystoscopie – c’est un examen de la partie intérieure de la vessie. En cas de tumeurs, nous réalisons une biopsie de la vessie – on prélève un échantillon du tissu pour en réaliser un examen histologique.
Une résection transurétrale de la vessie – c’est l'enlèvement endoscopique de la tumeur même de la vessie. L’examen histologique du tissu de la masse enlevée permet de diagnostiquer le stade du cancer de la vessie, de manière plus précise. C’est une méthode de traitement pour le premier stade du cancer de la vessie.

«Si les médicaments ne guérissent pas, c'est le fer qui guérira. Si le fer ne guérit pas, c'est le feu qui le guérira…»

Mieux le patient comprend comment veut-on le guérir, plus efficace s'avère le traitement. C'est une loi universelle de la médecine. C'est juestement dans cet objectif que nous expliquons, nous dessinons et nous montrons des animations sur les méthodes de traitement, dès que nous recevons le patient. C'est une vérité banale et simple à comprendre: pour maîtriser notre profession, nous étudions pendant 10-12 ans. Un homme n'étant pas diplômé de médecine, pourrait-il se débrouiller dans notre terminologie ennuyante? Je doute. Pourrait-il comprendre toutes les complications et les risques possibles du traitement? Pourrait-il collaborer entièrement avec le médecin? Non.

Le traitement sera plus efficace si le patient comprend bien comment on s'apprête à le faire

Le traitement du cancer de la vessie – c'est une guerre agressive et pénible que mènent le patient et le médecin contre la tumeur. Réfléchissez Vous-même: en même temps, nous avons affaire à plusieurs choses – chirurgie moderne avec l'utilisation de technologies endoscopiques, laparoscopiques et laser, la chimiothérapie et la radiothérapie avant et après l'intervention chirurgicale et, enfin, une reconstruction de la vessie afin d'assurer une qualité de vie au patient.

Cancer de la vessie – une opération et un traitement combiné

La chimiothérapie systémique – c'est l'un des composants les plus importants dans le traitement du cancer de la vessie. En cas des troisième et quatrième stades du cancer de la vessie, nous élaborons un plan de traitement, en collaboration avec les spécialistes en chimiothérapie et en radiothérapie. Ce plan de traitement inclut une chimiothérapie préopératoire, un traitement chirurgical et une radiothérapie. Oui, en réalité, dans les stades avancés on est obligés de continuer le traitement chimio- et radiothérapeutiques: on ne doit baisser les bras dans aucune condition.

RTU de la tumeur de la vessie

c'est une méthode d'enlèvement de la tumeur à travers l'urètre, avec un instrument spécial appelé "résectoscope". C'est une opération à double signification: si c'est une tumeur de première stade, l'opération sera un moyen de traitement; si c'est une tumeur de seconde stade ou plus - l'opération sera un moyen de diagnostic. C'est l'histologue qui définit le stade du cancer de la vessie, en se basant sur l'étude du tissu enlevé lors de cett opération. Dans le but de mieux saisir le sens de l'opération, 

Стадию рака мочевого пузыря определяет гистолог на основании изучения удаленной во время этой операции опухолевой ткани. Для точного понимания сути операции, пожалуйста

Enlèvement de la vessie

Cystectomie. Si un second stade ou plus est diagnostiqué, un enlèvement de la vessie sera indispensable aussi bien chez les femmes que chez les hommes, selon les recommandations de l'Association Européenne d'Urologie. De règle générale, cette opération est accompagnée d'enlèvement des ganglions lymphatiques, vu le fait que ce sont les ganglions lymphatiques que les premières métastases atteignent. Après un enlèvement de la vessie, une question se pose: comment l'urine du patient, s'accumulera et sortira.

Restitution de la vessie

Cystoplastie. A l'époque, lors d'un enlèvement de la vessie, on faisait sortir l'uretère sur la peau du ventre, et le patient était obligé de porter des sacs avec de l'urine, en les vidant périodiquement. Il n'était même pas question de parler de la qualité de vie. A présent, une restitution de la vessie est devenue possible, à l'aide d'un segment de l'intestin. Si le patient n'a pas besoin d'une radiothérapie, nous créerons ce réservoir de sorte qu'il puisse mictionner par la voie naturelle, sans aucun tube.

Chimiothérapie locale

est appliquée en cas d'un premier stade du cancer de la vessie. On introduit obligatoirement des médicaments chimio dans la vessie, soit on fait une vaccination BCG, ce qui est capable de tuer les cellules du cancer.

Chimiothérapie systémique

est appliquée en cas d'un troisième et quatrième stades du cancer de la vessie. Un chimiothérapie précédant la chirurgie améliore les résultats du traitement en cas d'un 3ième et 4ième stades. Dans certains cas, c'est surtout la chimiothérapie qui est la seule méthode de traitement possible.

Radiothérapie

nous l'appliquons dans diverses situations en cas de cancer de la vessie. Par exemple, une radiothérapie post-opératoire améliore les résultats du traitement en cas d'un diagnostic de métastases dans les ganglions lymphatiques. Nous l'appliquons aussi cette méthode en cas d'impossibilité d'une intervention chirurgicale.

Nos avantages

Approche professionnelle: approche moderne envers le diagnostic et le traitement d'une maladie oncologique, en conformité avec les recommandations des associations européennes renommées.

L'équipe: une équipe scientifique-clinique spécialisée en oncologie et en urologie.

Conseil de médecins spécialisés:  Discussion de l'état de chaque patient avec un urologue, un oncologue, un spécialiste de radiothérapie et de chimiothérapie, afin d'élaborer une stratégie de traitement correcte.

Equipement de classe d'expert Karl Storz, Covidien и Philips Medical, pour assurer un diagnostic précis et un traitement efficace.

Confort: manque de queues dans l'accueil et dans l'hospitalisation de classe premium.

Sécurité: utilisation de méthodes recommandées par les associations professionnelles telles  que l’EAU et l’AAU.

Résultat: diagnostic précis et traitement efficace des maladies oncologiques.

Aussi, une certification GCP sur les standards de la qualification la plus haute de diagnostic en de traitement.

Renseignements pour les patients venant des autres villes

Si Vous avez besoin d’un traitement du cancer de la vessie à Moscou, contactez-nous. Nous allons organiser Votre hospitalisation le jour de Votre arrivée, passer tous les examens nécessaires et réaliser l’opération dans les délais les plus courts.

Votre ville - Ashburn. Learn how we can organize your visit to Moscow for treatment.
Prenez un rendez-vous
Avis
Serguey

Avis publié sur le site www.prodoctorov.ru

Merci, Docteur Dilanyan. Je me suis retrouvé dans son cabinet après avoir lu son livre. Quand j'ai eu des problèmes du genre urologique, nous réfléchissions beaucoup à notre choix du spécialiste. Un Docteur et un homme magnifique. Après mes examens médicaux, il a exclu tous les diagnostics qu'on m'avait établi avant. Un spécialiste réfléchissant, il ne demande pas de sommes supplémentaires, il répond toujours aux questions par courriel ou en tête à tête. Je recommande fortement ce spécialiste, Docteur Dilanyan. Je Vous conseillerais aussi de lire son livre: je garantis qu'il Vous sera agréable (le livre).

Cancer de la vessie
lire la suite
Cancer de la vessie
lire la suite
Cancer de la vessie
lire la suite
Alexandre

Avis publié sur le site www.prodoctorov.ru
Je voudrais exprimer ma reconnaissance et mon respect profond à l’urologue Oganes Dilanyan et à toute son équipe. En 2016 je me suis fait faire une cystectomie – enlèvement de la vessie, et une cystoplastie – reconstitution de la vessie à l'aide d'un segment de l'intestin. C'était il y a un an, et je travaille, je me repose, un mode de vie ordinaire, y compris une vie intime dont je Vous remercie en particulier. Dans deux semaines je vais partir pour un examen successif.
Bien cordialement, Alexandre, Vladivostok

Cancer de la vessie
lire la suite
Yana B.

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
En décembre dernier Docteur Dilanyan a opéré ma mère qui souffrait d'un dernier stade d'une maladie oncologique. Il a été le seul médecin à dire qu'il y avait une chance, une très petite, mais il y en avait quand-même. Tous les autres disaient qu'on ne devait même pas parler d'une guérison... Le risque était énorme, l'intervention a duré 10 heures et risquer d'être terminée à tout moment. La tumeur n'était pas seulement grande, mais elle avait atteint tous les organes du petit bassin. Docteur Dilanyan a effectué cette intervention avec virtuosité, avec une perte minimale de sang: il a enlevé la tumeur par la méthode endoscopique. Le lendemain ma mère est sortie du service de la réanimation. Le personnel très attentif l'a soignée, et docteur Dilanyan, lui, venait même les jours fériés. La période de réhabilitation a passé très vite. A présent, on est dans l'attente d'une chimiothérapie et on a la possibilité de nous réjouir de chaque jour vécu. Docteur Dilanyan, grand merci à Vous et à toute Votre équipe!

Cancer de la vessie
lire la suite
Eléna P.

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Nous tenons à remercier Dilanyan Oganes, Blokhin Nikita et tous leurs collègues de la part de toute notre famille, pour le soutien et pour la guérison de notre père. Nous vous remercions tous pour l’accueil chaleureux et pour cette attitude bienveillante. Nous vous souhaitons à tous et à vos familles de la santé, du bonheur infini, du succès dans le travail et que vous réussissiez tous à surmonter tous les obstacles surgis sur votre chemin de vie. Grand merci à vous tous.

Cancer de la vessie
lire la suite
Svetlana Ch.

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Nous tenons à exprimer notre profonde reconnaissance à Oganes Dilanyan! C'est grâce à Vos mains que ma sœur a été sauvée! Grand merci à Vous! Vous avez une équipe magique de chirurgiens! Je le recommande vivement à tous, même dans les situations les plus graves. La situation de ma sœur était très compliquée, et elle avait un diagnostic grave qui aurait pu détruire sa vie à tout moment. Nous Vous souhaitons beaucoup de succès et une bonne santé! Nous Vous exprimons le sentiment de notre profond respect!
Chadiéva N.B. – Votre patiente, et sa famille, Svetlana – sa sœur.

Cancer de la vessie
lire la suite
Alexandre B.

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Bonjour! Soyez en bonne santé. Cela serait probablement ce qu'on pourrait écrire de mieux sur ce site. Si Vous l'avez regardé, c'est que Vous ou l'un de Vos proches a quelque problème de santé. C'est pour ça que je Vous dis soyez en bonne santé! Moi aussi j'ai un problème et moi aussi j'ai lu des avis sur les docteurs avant de me mettre d'accord sur quelque chose. Par conséquent, mon choix est tombé sur Oganes E.Dilanyan dont je suis très reconnaissant à mon destin. J'ai un cancer de la vessie et de la prostate. Soit de la prostate et de la vessie? C'est ainsi qu'on essayait de deviner à Novosibirsk. Il n'y avait pas de grande différence. Et le temps s'est écoulé vivement et s'était mis à rouler contre moi. J'ai appelé, je lui ai écrit et j'ai tout de suite eu la réponse. Une réponse détaillée, consultative et partagée. Contrairement à mes autres lettres et appels à divers autres destinataires. Oganes Dilanyan a insisté (il n'a pas conseillé, mais il a insisté!), j'ai fait toutes les analyses dans ma ville, à Novosibirsk, et je suis arrivé à Moscou. On m'y attendait! Voyez-Vous, c'était très important pour moi. Une intervention qui a duré 8 heures. On m'a enlevé la vessie et la prostate. Par laparoscopie! A Novosibirsk c'était une chirurgie ouverte qu'on m'avait proposée. Sentez la différence. Quand on s'imagine que le docteur est penché sur toi pendant 8 heures, avec toute son équipe, et il n'est pas tout simplement debout, mais il travaille – cela éveille un sentiment d'un respect profond et d'une reconnaissance, croyez-moi. Et c'est bien la bonne occasion d'exprimer ma profonde reconnaissance à toute l'équipe d'Oganes Dilanyan pour toute l'attention et tous les soins que j'ai eus. Je ne pourrais pas me permettre d'évaluer le professionnalisme du docteur, n'étant pas spécialiste du domaine. Mais j'ai une impression qu'Oganes Dilanyan – c'est un médecin envoyé par Dieu! Sûrement, un docteur en majuscules. Et il n'est pas du tout difficile de le valoriser en tant qu'homme. J'ai eu tellement de compassion, tellement de soutien de sa part, comme s'il était l'un de mes proches. Docteur Dilanyan! Je Vous remercie énormément, pour tout ce que Vous avez fait pour moi et pour tout ce que Vous êtes en train de faire pour les autres! Merci à Votre équipe! Pour ceux qui me lisent: c'est ça mon avis. Et ce n'en est pas le dernier. Prochainement j'ai... Non, avec Oganes Dilanyan, nous avons une rencontre. Il faut me «préparer» une vessie et de me débarrasser de ces tubes sur les côtés. Et c'est surtout Dilanyan O.E. qui le fera, et personne d'autre.
Alexandre B., Novosibirsk

Cancer de la vessie
lire la suite
Alexandre

Отзыв с сайта prodoctorov.ru
Bonjour! Je tiens à exprimer ma reconnaissance à Oganes E.Dilanyan et à son équipe – ce sont des gens très bien instruits, professionnels et compatissants. C'est en août 2015 que l'histoire de ma maladie a entamé. On a diagnostiqué une tumeur dans la vessie (carcinome urétéral). En septembre on m'a fait une résection transurétrale de la vessie. L'histologie a révélé un cancer T2a N0 M0 G2. Après la résection on a fait 8 cures de chimiothérapie (adriblastine). Je faisais une cystoscopie tous les trois mois. Récidive dans 9 mois. De nouveau une résection et une prescription d'une thérapie BCG. Le médecin qui m'a opéré a dit qu'on m'enlèverait la vessie si je faisais une résection transurétrale de plus. Nous n'avons pas attendu la récidive suivante et nous nous sommes mis à rechercher une solution. Il existe plusieurs variantes d'opération d'enlèvement de la vessie. On a trouvé sur Internet le site du docteur Dilanyan Oganes – oncologue, urologue, chirurgien. Comme je vis à Vladivostok, c'est par courriel et au téléphone que nous avons organisé les consultations préalables. Docteur Dilanyan a insisté sur une cystectomie radicale – enlèvement de la vessie, et une cystoplastie – reconstitution de la vessie à l'aide d'un segment de l'intestin. C'est l'une des chirurgies les plus compliquées dans l'onco-urologie et ce ne sont pas tous les spécialistes qui savent le faire par laparoscopie. Je suis arrivé à Moscou et j'ai été hospitalisé le jour même de mon arrivée, dans une chambre séparée. On a commencé à me faire un diagnostic complet et des préparatifs à l'opération. Avant l'opération, docteur Dilanyan m'a expliqué en détails le déroulement de l'intervention. L'opération a duré 12 heures. Ensuite – la réanimation. On m'a permis de m'asseoir, de me lever et de marcher dans la chambre au bout de 3-4 jours. La réhabilitation a été un processus difficile et grave, mais les soins des médecins et de l'équipe médicale étaient assurés 24h sur 24h. Je suis sorti de l'hôpital un mois après, avec un cathéter, dans un état satisfaisant. Je suis revenu un mois plus tard pour me faire enlever le cathéter. Après l'enlèvement du cathéter, on m'a fait une cystoscopie suite à laquelle des calculs ont été découverts. Le lendemain on m'a fait une chirurgie d'enlèvement des calculs. Après cette chirurgie, j'ai commencé à uriner comme d'habitude. Une semaine après je suis sorti de l'hôpital. Trois mois après – examen de contrôle. Grand merci à Oganes Dilanyan pour son professionnalisme qui inspire de l'espoir et de la confiance. Je tiens à remercier aussi mon médecin traitant – Blokhine Nikita Mikhaïlovitch, de son approche et de l'attention dont il a fait preuve. Bien cordialement, Votre patient, Alexandre, Vladivostok.

Cancer de la vessie
lire la suite