+7(499)344-03-03 7(916)657-61-72 24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24
Записаться на прием
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue
image/svg+xml Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev
15, rue Lenskaya, Moscou
+7(499)344-03-03
7(916)657-61-72
24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24

Stricture de l’uretre

Stricture de l’uretre

Particularité: c'est un état grave et pénible qui transforme la vie d'un homme de manière qu'elle devienne un vrai enfer. Même en cas d'un rétrécissement léger – c'est une miction difficile et un «inconfort mouillé» suite à une sécrétion non contrôlable de l'urine. Et qu'est-ce qu'on pourrait dire des cas graves lorsque la miction naturelle devient impossible, et l'on est obligé d'installer un cystome dans la vessie – un tube, et de vivre avec un sac où s'écoule l'urine. Le terme simple de “mauvaise qualité de vie” n’aurait pas pu refléter l’inconfort éprouvé par les patients.

Opérations de stricture de l’urètre

image/svg+xml
  • Les méthodes actuelles d’opération de la structure de l’urètre permettent de reconstituer entièrement la lumière urétrale, rendant possible ainsi la miction par la voie naturelle.
  • Il existe plusieurs chirurgies reconstructives-plastiques de rétrécissement de l’urètre: le choix de la méthode dépend de l’étendue de la stricture et des causes de son apparition.
  • Selon les opinions actuelles, l’appliquer d’un bougirage de l’urètre n’est pas recommandée. Il est démontré que cette méthode aboutit toujours à des récidives et à une aggravation de l’état du patient.

«Docteur, je n’arrive pas à uriner normalement»; «L’urine se jette autour, je suis obligé de faire des efforts», «J’ai de plus en plus peur que je n’arriverai pas à uriner»; «Le jet de l’urine est faible, et en plus, à chaque fois c’est une vraie torture d’uriner: dès que je commence, ça fait du mal et cela dure jusqu’à la fin… ce n’est qu’après avoir fini que ça se calme» – ce sont des plaintes des patients qui sont venus me voir avec le même diagnostic: «Stricture de l’urètre». Et parfois c’est même pire: dans la moitié des cas, les patients viennent me voir avec un cystome déjà installé – ce «tube dans le ventre» par lequel on fait sortir l’urine. Dans ce cas, ce n’est pas un rétrécissement, mais une fermeture totale de la lumière de l’urètre. Ils ne sont pas en mesure d’uriner eux-mêmes.

Malheureusement, ce ne sont que des méthodes anciennes de traitement de la stricture de l’urètre qu’on propose à un très grand nombre de ces patients: un bougirage ou une excision endoscopique – une soi-disant urétromie interne optique. Et si cette-dernière peut avoir de bons résultats dans un nombre restreint des cas, le bougirage de l’urètre, par contre, fait toujours aggraver l’état du patient, en transformant souvent une stricture simple en une stricture complexe qui exige parfois un traitement chirurgical à plusieurs étapes.

«L'homme doit prendre plaisir de la miction»
Professeur Gabor

Les causes d'un rétrécissement de l'urètre

Il existe trois causes de l'apparition d'un rétrécissement de l'urètre: traumatisme, inflammation, manipulations médicales. Toutes ces trois causes aboutissent à une cicatrisation – formation d'une cicatrice. Cette cicatrice commence à fermer la lumière de l'urètre, de manière successive. On aurait dit que voilà toute l'histoire... Cependant, plusieurs spirales pathologiques brutales commencent à tourner dans ce cas. Premièrement, on a une qualité de vie ruinée. Deuxièmement, la vessie souffre, quelle que soit l’issue: si on introduit un cystome, la vessie casse de fonctionner et, par conséquent, on tombe dans un état lourd – un microcystis; en cas où l'on n'a que de «petites difficultés» de miction, on s'affronte à une formation de diverticules vésicaux. L'inflammation chronique de la vessie et des reins aboutisse à des conséquences prédictibles qui s’avèrent assez tristes. Troisièmement, pour la plupart des cas, le patient reste seul, tête à tête avec sa maladie: on lui a installé un tube dans le ventre, ensuite, il doit vivre comme il pourra. Et tout cela, c'est parce que ce ne sont que les 4% des urologues qui pratiquent dans l'urologie reconstructive. C'est banal – le nombre de spécialistes pratiquant la chirurgie urétrale est trop restreint.

Ce ne sont que les spécialistes expérimentés dans les chirurgies reconstructives-plastiques en urologie qui peuvent s’occuper du traitement des strictures de l’urètre.

Une histoire ordinaire sur la stricture de l’urètre…

J’ai un jeune homme de 27 ans devant moi. Il est inquiet et il touche involontairement son ventre, de manière régulière.
- Quand est-ce que Vous avez commencé à éprouver des difficultés de miction? – Je demande, en me rendant compte qu’il n’urine pas lui-même depuis bien longtemps et qu’il a un tube dans son ventre qui le dérange.
- Un mois après ma sortie du service de la réanimation, – répond-t-il avec une expression de visage sombre, – Je voulais déjà reprendre mon travail, car je n’y étais pas allé pendant 3 mois après l’accident que j’avais eu. Et le matin, je ne suis pas arrivé à uriner… J’ai appelé l’Ambulance, on est partis à l’hôpital et là, on m’a enfoncé ce tube. Il me tiraille et me gêne, je n’arrive pas à travailler avec ça. En plus, il se fourre constamment.
- Combien de fois changez-Vous le tube?
– Je ne vais pas mieux, même si je le change une fois par jour. C’est pire qu’un radis amer… Pas de sexe… Pourrait-on faire quelque chose avec cela? Je ne pourrais pas vivre toute ma vie, en compagnie de ce tube…
- D’abord, essayons de comprendre la situation et l’étendue de Votre stricture, – lui ai-je dit, – il est indispensable de faire un examen radiologique – une urétrographie, et de voir la stricture en faisant une fibro-urétrocystoscopie.

Méthodes de diagnostic de la stricture de l’urètre

1 Urétrographie

L’urétrographie permet d’évaluer l’étendue de la stricture. C’est une méthode radiologique lors de laquelle on fait un nombre de photos, après avoir introduit une substance opaque.

2 Urétroscopie

Le docteur évalue l’état de la muqueuse de l’urètre à l’aide du cystoscope – instrument optique. Cela lui permet d’obtenir une impression sur l’existence de calculs et de préciser les données obtenues lors de l'urétrographie.

3 Uroflowmétrie

Cette méthode offre la possibilité de mesurer la vitesse d'écoulement de l'urine. C'est un paramètre très important dans l'évaluation du déroulement de la maladie. Le patient urine dans un récipient, et l’ordinateur évalue la vitesse d’écoulement de l’urine.

4 Analyse générale d’urine

C’est une analyse indispensable, permettant de juger s’il y a un processus d’inflammation dans le système urinaire.

5 Fibroscopie

Dans certains cas, il est indispensable de réaliser un examen de l’urètre du côté de la vessie, surtout, si l’on a diagnostiqué un cystome. Le fibroscope permet d’évaluer l’état de l’urètre de tous les deux côtés.

6 Examen ultrasonore du système urinaire

Un examen ultrasonore permet de juger aussi bien de l’état des reins et de la vessie que de l’existence d’un restant d’urines, ce qui est un critère diagnostique très important.

Traitement de la stricture de l’urètre

On pourrait penser qu’il n’y a rien de compliqué dans le traitement d’un tube qui s’est rétréci. On n’a qu’à l’élargir, et c’est tout.
Le problème c’est que toute tentative d’élargissement, de distension ou, si l’on disait dans la langue médicale, de bougirage des strictures de l’urètre est condamnée à un échec. Dans le meilleur des cas, le patient serait obligé de subir, tous les mois, une procédure médicale douloureuse et non sans danger. A vie. Une fois par mois. Selon l’horaire. Et tout cela pour une raison: la cicatrice apparue une fois et constituant la base de la stricture, va toujours progresser. La maladie ne sera pas vaincue, tant que le tissu cicatriciel ne sera pas éliminé. Supposons que la longueur de la stricture est de 1-1,5cm. On pourrait exciser ce fragment et coudre ensemble les parties saines du tube. Théoriquement. En pratique c’est beaucoup plus compliqué. Et si le rétrécissement a une longueur de plus de 5cm? Et si c’est tout l’urètre qui est atteint? Et si l’on a deux ou trois rétrécissements? On ne pourrait pas exciser l’urètre entier – il faudrait reconstituer le tube urétral. Alors, on ne peut confier le traitement de la stricture de l’urètre qu’à un spécialiste expérimenté qui a une formation solide et qui pratique dans un centre médical muni d’équipements modernes.

“La chirurgie urétrale – c’est de l’urologie, et de la reconstruction, et de la chirurgie plastique à la fois”
Professeur Barbagli

Opérations de la stricture de l’urètre

Le problème du traitement des strictures de l’urètre c’est qu’il est extrêmement difficile de prévoir le déroulement du processus de l’opération. C’est une situation standard pour toute chirurgie reconstructive: il est beaucoup plus simple d’exciser un organe que de le reconstituer. La reconstitution exige des habiletés, de la capacité de changer le plan prévu au cours de l’opération et maîtriser tout type de chirurgie plastique. C’est pour cette raison que ce ne sont que les 4-5% des urologues qui pratiquent l’urologie reconstructive-plastique. C’est pour cette raison qu’on a créé toute une spécialité à l’Ouest – Chirurgie urétrale. Pourquoi? Mais on a eu raison: il n’y a pas de chose plus compliquée qu’une reconstitution de la perméabilité d’un tube. Jugez Vous-mêmes:

  • L’urètre masculin est composé de 5 parties, avec des structures différentes,
  • Il y a au moins 3 causes d’apparition de rétrécissements dans chacune de ces parties,
  • Les strictures, elles-mêmes, peuvent être courtes ou longues.

En pratique chacun de ces cas exige une approche particulière. Il n’existe pas d’opération universelle pour tous les types de strictures.
Parfois il suffit d’exciser la partie rétrécie et de coudre ensemble les parties de l’urètre.
Dans d’autres cas il est indispensable d’utiliser une partie de la muqueuse de la joue afin de reconstituer la circonférence du canal. Dans d’autres cas on n’arrive pas à s’en passer d’une chirurgie plastique de reconstitution complète de l’urètre.

 

Une histoire ordinaire liée à la stricture de l’urètre

- Comment ça, la muqueuse de la joue? – le patient me jette un regard stupéfait, – quel rapport entre la joue et, excusez-moi, l’organe avec lequel je pisse?
- A vrai dire, ce problème m'a toujours préoccupé, moi aussi. Cependant, selon plusieurs études, la muqueuse de la joue – c’est le meilleur matériel dans cette chirurgie plastique, – et je souris, – Regardez, Vous avez une stricture assez étendue, et nous devons remplacer ce tissu cicatriciel par quelque chose.
Le patient se met à examiner les photos, minutieusement.
- Docteur Dilanyan, et qu'est-ce qu'il va se passer avec ma joue? Vous allez en prendre un morceau? Mais c'est un visage!
- Bien sûr que non. Je ne vais qu'en prendre un morceau de la muqueuse de Votre joue. Dedans. Et Vous allez l'oublier dans une semaine.
... Un an après la chirurgie j'ai reçu l'avis suivant: «... Cher Docteur Dilanyan! A mon avis, la moitié de Vos péchés Vous seront pardonnées lors du Jugement dernier. C’est parce que Vous rendez aux gens leur joie et le plaisir qu'ils prennent de la miction».

Renseignements pour les patients venant des autres villes

Si Vous avez besoin d’un traitement de la stricture de l'urètre à Moscou, contactez-nous. Nous allons organiser Votre hospitalisation le jour de Votre arrivée, passer tous les examens nécessaires et réaliser un diagnostic précis. Si Vous avez besoin d'une préparation préopératoire, nous l'effectuerons dans les délais les plus courts et nous planifierons la chirurgie de la stricture de l'urètre nécessaire.

Your city - Ashburn. Learn how we can organize your visit to Moscow for treatment.
Prenez un rendez-vous
Comment nous rejoindre:
Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev

15, rue Lenskaya, Moscou
Transport en commun
Station du métro Babouchkinskaya, premier wagon du centre. Sortez à Votre droite et tournez à droite, encore une fois. A la sortie du Métro, Vous Vous retrouverez dans la rue Enisseyskaya et, pour une meilleure orientation, Vous verrez, à Votre gauche, la Chapelle de St.Nicolas. Prenez la rue Enisseyskaya et continuez tout droit, environ 300 mètres. Ensuit traversez la rue Menjinski et continuez tout droit par la rue Enisseyskaya, jusqu'au carrefour des rues Enisseyskaya et Lenskaya. Une fois arrivé au signal lumineux du carrefour, tournez à gauche et traversez la rue Enisseyskaya, prenez la rue Lenskaya. Allez tout droit, environ 70 mètres. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.
En voiture
Pour y arriver du centre-ville: Prenez l'avenue Mir. Tournez à droite, sur la rue Lyettchik Babouchkine, ensuite conduisez sur la ligne gauche et Vous sortirez sur la rue Enisseyskaya. Conduisez tout droit par la rue Enisseyskaya – jusqu'à la rue Lenskaya. Trournez gauche, sur la rue Lenskaya. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.
Pour y arriver de la MKAD (Voie périphérique automobile de Moscou): Sortez sur la rue Ostachkovskaya, ensuite conduisez tout droit par la rue Enisseyskaya, jusqu'à son croisement avec la rue Petchorskaya. Retournement. Conduisez tout droit jusqu'au signal lumineux sur la rue Lenskaya, ensuite tournez à droite – sur la rue Lenskaya. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.

Coordinates: 55.865801, 37.666290