+7(499)344-03-03
Register for reception
The whole site
Register for reception
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue
+7(499)344-03-03

Cancer de la vessie chez les hommes

Dans cet article

On rencontre un cancer de la vessie chez les hommes de 3 à 5 fois plus souvent que chez les femmes. Les causes, les pronostics et les conséquences, ainsi que le traitement du cancer de la vessie chez les hommes ont un nombre de particularités dont je vais présenter les détails dans cet article.

Apparition du cancer de la vessie

L'apparition d'un cancer de la vessie chez les hommes aussi bien que chez les femmes – est un processus imperceptible. Aucune douleur, aucun pyrosis, aucune inquiétude. Il n'y a qu'une chose: du sang dans l'urine en pleine santé. «Il n'y avait rien d'inquiétant. Je suis allé aux toilettes et – du sang au lieu de l'urine»; «J'ai passé des analyses, on a découvert des érythrocytes dans l'urine et l'on m'a envoyé Vous voir»; «J'ai décidé de passer des examens médicaux – on a découvert une tumeur dans la vessie». Ce sont les plaintes des patients avec ce diagnostic, qui viennent me voir.

Pourquoi ce sont surtout les hommes qui sont atteints plus souvent de cette maladie? Est-ce que les stades du cancer de la vessie sont différents pour les hommes et pour les femmes? Quelles sont les causes d'un cancer de la vessie? Existe-t-il des symptômes spécifiques du cancer de la vessie chez les hommes? C'est la compréhension des mécanismes de l'apparition du cancer de la vessie, présentée dans la vidéo ci-dessous, qui sont la clé des réponses à toutes ces questions.

Apparition d'un cancer de la vessie – vidéo

Symptômes du cancer de la vessie chez les hommes

… - Aucun symptôme, aucun... Après avoir cessé de fumer, j'ai pratiqué la course, de manière quotidienne, j'ai perdu environ 20 kilos... Je n'avais même pas de problèmes avec la fonction érectile. Comment çela ce fait?
Le patient qui est devant moi a 56 ans. On ne lui donnerait pas plus d'une quarantaine, de l'apparence. Ses questions étaient bien prévisibles, mais comme à tout patient avec un diagnostic oncologique, il n'y avait qu'une question qui l'intéressait: «Combien vit-on avec un cancer de la vessie?».
- Mikhail Alekseevitch, regardez, – Je lui dessine le schéma de l’apparition de la tumeur, les voies possible de la métastasiation, – Il nous est indispensable de comprendre le stade dans lequel se trouve la tumeur. Il faut Vous faire passer des examens. A partir de l’examen ultrason, Vous avez une tumeur de la vessie de 3-4cm sur la paroi latérale. Elle ne bloque pas l'urètre, c'est la raison pour laquelle Vous n'avez pas de douleurs dans les reins. Comme il n'y a pas encore de processus de désintégration, Vous n'avez pas encore de sang dans l'urine.
- Pourquoi  je n'ai pas de douleurs dans la vessie?
- Jamais on n'a de douleurs en cas de cancer, Mikhail Alekseevitch. Parmi tous les symptômes du cancer de presque tous les organes, les douleurs occupent presque la dernière place.
- Docteur... Cmbien?
J'enlève mes lunettes et je ferme mes yeux pour quelques secondes. Combien de temps vit-on avec un cancer de la vessie? Je pourrais lui parler de la statistique, et je pourrais éviter un peu du thème et l'opérer en lui disant «5 ans de survie» et «Mortalité cancéreuse spécifique»... Mais... En a-t-il besoin? Quand mes proches souffraient de cette maladie, ce n'était pas ce genre de réponse à laquelle je m'attendais, moi. Je ne sais pas pourquoi, mais je crois que ce n'est pas de ce genre de réponse qu'il a besoin, lui aussi. Je remets mes lunettes, je lui regarde droit dans les yeux.
- Ecoutez... Je n'ai jamais su choisir les mots dont j'ai besoin, mais mettez-Vous de mon côté, d'accord? Il ne faut pas faire de projets sur la date de Votre mort.  Si Vous vous mettez à côté de moi dans la lutte contre Votre maladie, c’est nous qui vaincrons. Si Vous vous mettez à côté de la maladie, c'est elle qui vaincra.
- D'accord... Qu'est-ce que je dois savoir à ce propos?
- Vous avez besoin de savoir que je Vous prescris une imagerie par résonance magnétique dans l’objectif d’évaluer l’état des ganglions lymphatiques et une résection transurétrale de la tumeur. Cela nous permettra d’établir si c’est une tumeur ou non, le stade dans lequel il se trouve, les pronostics.

Diagnostic du cancer de la vessie

Dans notre clinique, nous effectuons un diagnostic du cancer de la vessie selon les recommandations européennes les plus modernes. Comme c’est la définition du stade du cancer de la vessie qui est le facteur le plus important dans le traitement personnalisé, nous procédons à un nombre d’examens instrumentaux et laboratoires le jour même de l’hospitalisation du patient.

Examen ultrason de la vessie

Dans notre clinique, nous effectuons un diagnostic du cancer de la vessie selon les recommandations européennes les plus modernes. Comme c’est la définition du stade du cancer de la vessie qui est le facteur le plus important dans le traitement personnalisé, nous procédons à un nombre d’examens instrumentaux et laboratoires le jour même de l’hospitalisation du patient.

Analyse d'urine

On dirait un examen standard, mais c’est un examen permettant de définir le sang occulte dans l’urine. En cas de nécessité, on peut effectuer un examen cytologique de l’urine afin de découvrir les cellules tumorales.

Imagerie par résonance magnétique des organes pelviens

C’est l’un des examens les plus importants permettant d’évaluer aussi bien la pénétration de la tumeur dans l’organe que sa métastasiation dans les ganglions lymphatiques. Nous effectuons une évaluation obligatoire de l’état de tous les ganglions lymphatiques pelviens car, dans la plupart des cas, c’est de ce paramètre que le pronostic dépend.

Tomodensitométrie des poumons

Hélas, la métastasiation possible de la tumeur dans les poumons ne dépend pas de ses dimensions. Pour exclure la probabilité de la métastasiation du cancer de la vessie dans les poumons, nous effectuons une tomodensitométrie sur un appareil moderne.

Résection transurétrale – biopsie

C’est l’examen le plus important. Il consiste en l’élimination endoscopique de la tumeur avec les tissus et en leur examen histologique. En cas où l’on est dans le premier stade du cancer, la RTU s’avère une méthode médicinale, et pour les autres stades – un examen obligatoire de diagnostic. La vidéo est présentée ci-dessous.

Oncomorphologie

L’examen histologique d’une tumeur éliminée est l’étape la plus importante dans la détermination du stade et dans le traitement du cancer. Nous réalisons un double contrôle obligatoire par examen oncomorphologique et, en cas de non-correspondance des résultats, nous faisons recours aux spécialistes allemands dans l’objectif d’établir un diagnostic.

Vidéo de la résection transurétrale-biopsie du cancer de la vessie

La résection transurétrale du cancer de la vessie a une importance décisive dans le diagnostic et dans la détermination du stade des tumeurs de la vessie. En plus, en cas où l’on est au premier stade du cancer de la vessie, cette opération s’avère médicinale: si la tumeur n’a pas pénétré dans la muqueuse, on peut procéder à sons traitement, sans enlever la vessie.

Pour les hommes, c’est surtout la résection transurétrale-biopsie du soi-disant urètre prostatique qui est un aspect très important. Dans ce cas, il est très important de savoir le suivant: dans tous les stades du cancer de la vessie (outre le premier stade) c’est l’enlèvement de cet organe qui est la méthode principale de traitement. Et d’ici, une question surgit: faut-il enlever aussi la prostate? La résection transurétrale-biopsie de l’urètre prostatique permet de répondre à cette question.

La préservation de la prostate lors de l’enlèvement de la vessie permet d’obtenir une bonne qualité de vie

Traitement du cancer de la vessie chez les hommes

Le traitement du cancer de la vessie chez les hommes aussi bien que chez les femmes dépend du stade du cancer. Cependant, le traitement du cancer de la vessie chez les hommes suppose certaines particularités du point de vue aussi bien du diagnostic que du traitement.

1er stade du cancer de la vessie chez les hommes

Le premier stade du cancer de la vessie suppose une pénétration de la tumeur seulement dans la muqueuse. En plus, c’est les examens de toute la muqueuse de l’urètre et de la vessie qui sont très importants dans le diagnostic chez les hommes, car une découverte de tumeurs supplémentaires changerait la tactique du traitement de manière tranchante.

2ème stade du cancer de la vessie chez les hommes

Lors d’un second stade du cancer, c’est-à-dire lorsqu’on a une pénétration de la tumeur dans la couche musculaire, ce n’est qu’un enlèvement de la vessie, ainsi que des ganglions lymphatiques pelviens qui est la méthode radicale du traitement. Dans ce stade, en cas des hommes, une question surgit: serait-il possible de préserver la prostate et de restaurer la vessie à l'aide d'un segment de l'intestin?

Les 3ième et 4ième stades du cancer de la vessie chez les hommes

Comme dans ces stades on a déjà un développement de la tumeur hors les limites de la vessie, on a besoin d’un traitement combiné: d’abord c’est la chimiothérapie, ensuite on procède à un enlèvement de la vessie même.

Enlèvement de la vessie en cas du cancer de la vessie chez les hommes

…- Alors, c’est le second stade, de toute façon? On ne pourrait pas se passer de l’enlèvement de la vessie?
- Non, Mkhail Alekseevitch. C’est vrai qu’on n’a pas de ganglions lymphatiques agrandis, pas de métastases dans les poumons, ni dans les os. Mais lors d’un second stade l’enlèvement de la vessie est obligatoire. Cependant, nous avons aussi une bonne nouvelle – la tumeur n’atteint pas l’urètre prostatique et, par conséquent, on va préserver la prostate.
- Je vais garder ma nature d’homme?
- En plus, Vous allez garder la rétention urinaire.
- Où? Mais je n’aurai pas de vessie. J’ai lu quelque part qu’en cas d’un enlèvement, on fait sortir les uretères dehors, sur la peau et que les gens vivent avec des tubes.
- Oui, et ils sont morts un an après d’une infection urinaire, – j’ajoute d’un air sombre, – Non, je ne Vous sortirai pas les uretères sur la peau. Nous allons «fabriquer» une nouvelle vessie à l’aide de Votre intestin.
- Comment? C’est possible?
- Alors, en réalité, on prend un segment de Votre intestine et nous en cousons une boule. Nous réunissons les urеtères à cette boule, et l’urine se met à se verser dedans. De la partie inférieure, nous réunissons cette boule à Votre urètre. Et, en cas de préservation de Votre prostate, Vous aurez une miction presque comme d'habitude.
- Presque?
- Oui. Le cancer de la vessie chez les hommes n'est pas sans conséquences, Mikhail Alekseevitch. Vous allez être obligé de presser sur le ventre lors de la miction et Vous allez être obligé d'apprendre à sentir le moment lorsque Votre vessie sera de nouveau remplie.

Restauration de la vessie

Les conséquences de l'enlèvement de la vessie sont parfois si sérieuses que les patients préfèrent de ne pas lutter contre la maladie. Réfléchissez Vous-mêmes: une vie avec des tubes hors du corps, écoulement permanent de l'urine, infection récidivante – ce n'est qu'une partie des problèmes qu'on a après un enlèvement de la vessie.
C'est pour cette raison que nous essayons de restaurer la vessie dans tous les cas, à l'aide d'un segment de l'intestin. C'est vrai qu'il faut s'habituer à la vessie restaurée, c'est vrai qu'on n'aura pas de sentiment que la vessie est remplie pendant les 6 premiers mois et qu'on devra uriner en pressant sur le ventre et en choisissant une position plus ou moins confortable pour la miction. Mais tout cela n'est pas si grave. L'absence de ventouses, de récipients pour l'urine et des tubes – c'est une certaine compensation pour tout cela.

«
»
Почки, мочеточники, мочевой пузырь, опухоль мочевого пузыря
L'appareil urinaire. La vessie est atteinte d’un cancer
Удаление мочевого пузыря
La vessie est enlevée
Выделение сегмента тонкой кишки
La taille d’un segment de l'intestin grêle
La restauration de l'intégrité de l'intestin
Vesica Ilealis Podovana
La première partie de la création d'une vessie à l'aide de l'intestin
Vesica Ileale Padovana
La vessie du type Padoue, restaurée à l'aide de l'intestin
Мочевая система с новым мочевым пузырем
L'appareil urinaire avec la nouvelle vessie
La fin de l'histoire

...- Tiens, Mikhail Alekseevitch, entrez! Et dites-moi les bonnes nouvelles! Comment va le processus de la miction?
- Eh... Comment dirais-je... Je suis obligé de me pencher un peu en avant et de presser sur le ventre, comme Vous le disiez. Tout le reste, ça va, pas de problèmes.
- Parfait. Avez-Vous passé l'examen ultrason pour le résidu vésical? Donnez-moi les résultats.
Le patient me tend les résultats des analyses et des examens postopératoires. Il n'y a aucune émotion: que de chiffres secs et de faits: on n'a pratiquement pas de résidu, la créatinine est en norme, pas de calculs dans la vessie. Selon les résultats de l'imagerie par résonnance magnétique – pas de récidive de la tumeur.
Parfois je me mets à penser que les grandes victoires ont l’habitude de nous vider. Nous avons échappé à 27 % de complications, nous avons effectué une intervention compliquée – enlèvement de la vessie par laparoscopie et une néocytoplastie, nous avons guéri le patient – il est en plein santé et il n'a comme plainte le fait de devoir se pencher un peu en avant pour uriner.
Je souris à mon patient. La plupart d'entre eux deviennent mes amis, voire de bons amis. Et quand-même, il est difficile de se voir passer à côté de la mort et de maintenir la distance entre le docteur et le patient.
- C’est vrai que Vous n’avez pas l’impression d’être une personne handicapée? – Je lui pose une question ordinaire. Je dois la lui poser, bien que je puisse deviner sa réponse.
- Non, pas question, – Même ma vie sexuelle va assez bien.
- Je suis content, Mikhail Alekseevitch, – je lui serre la main, – Tout va aller. Je le sais.

Nos avantages dans le traitement du cancer de la vessie

Approche professionnelle: traitement moderne de l’oncologie selon les recommandations des associations européennes les plus renommées.

Equipe: équipe scientifique spécialisée en endourologie.

Conseil de médecins spécialistes: Discussion avec l’oncologue, le radiologiste et le spécialiste en chimiothérapit sur l’état de chaque patient afin de trouver une meilleure stratégie de traitement.

Equipement de classe d’expert «Karl Storz», «Covidien» et «Philips Medical» afin d’assurer un diagnostic exact et un traitement efficace.

Confort: absence de queues à la réception dans le service hospitalier de Classe Premium et soins professionnels.

Sécurité: utilisation de méthodes recommandées par les associations professionnelles telles  que l’EAU et l’AAU.

Résultat: Diagnostic exact et un traitement efficace de maladies oncologiques.

Aussi, une certification GCP sur les standards de la qualification la plus haute de diagnostic en de traitement.

Your city - Ashburn. Learn how we can organize your visit to Moscow for treatment.
Prenez un rendez-vous
Reviews
Cancer de la vessie chez les hommes
lire la suite
Alexandre

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Je voudrais exprimer ma reconnaissance et mon respect profond à l’urologue Oganes Dilanyan et à toute son équipe. En 2016 je me suis fait faire une cystectomie – enlèvement de la vessie, et une cystoplastie – reconstitution de la vessie à l'aide d'un segment de l'intestin. C'était il y a un an, et je travaille, je me repose, un mode de vie ordinaire, y compris une vie intime dont je Vous remercie en particulier. Dans deux semaines je vais partir pour un examen successif.
Bien cordialement, Alexandre, Vladivostok

Cancer de la vessie chez les hommes
lire la suite
Eléna P.

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Nous tenons à remercier Dilanyan Oganes, Blokhin Nikita et tous leurs collègues de la part de toute notre famille, pour le soutien et pour la guérison de notre père. Nous vous remercions tous pour l’accueil chaleureux et pour cette attitude bienveillante. Nous vous souhaitons à tous et à vos familles de la santé, du bonheur infini, du succès dans le travail et que vous réussissiez tous à surmonter tous les obstacles surgis sur votre chemin de vie. Grand merci à vous tous.

Cancer de la vessie chez les hommes
lire la suite
Alexandre B.

Avis publié sur le site prodoctorov.ru
Bonjour! Soyez en bonne santé. Cela serait probablement ce qu'on pourrait écrire de mieux sur ce site. Si Vous l'avez regardé, c'est que Vous ou l'un de Vos proches a quelque problème de santé. C'est pour ça que je Vous dis soyez en bonne santé! Moi aussi j'ai un problème et moi aussi j'ai lu des avis sur les docteurs avant de me mettre d'accord sur quelque chose. Par conséquent, mon choix est tombé sur Oganes E.Dilanyan dont je suis très reconnaissant à mon destin. J'ai un cancer de la vessie et de la prostate. Soit de la prostate et de la vessie? C'est ainsi qu'on essayait de deviner à Novosibirsk. Il n'y avait pas de grande différence. Et le temps s'est écoulé vivement et s'était mis à rouler contre moi. J'ai appelé, je lui ai écrit et j'ai tout de suite eu la réponse. Une réponse détaillée, consultative et partagée. Contrairement à mes autres lettres et appels à divers autres destinataires. Oganes Dilanyan a insisté (il n'a pas conseillé, mais il a insisté!), j'ai fait toutes les analyses dans ma ville, à Novosibirsk, et je suis arrivé à Moscou. On m'y attendait! Voyez-Vous, c'était très important pour moi. Une intervention qui a duré 8 heures. On m'a enlevé la vessie et la prostate. Par laparoscopie! A Novosibirsk c'était une chirurgie ouverte qu'on m'avait proposée. Sentez la différence. Quand on s'imagine que le docteur est penché sur toi pendant 8 heures, avec toute son équipe, et il n'est pas tout simplement debout, mais il travaille – cela éveille un sentiment d'un respect profond et d'une reconnaissance, croyez-moi. Et c'est bien la bonne occasion d'exprimer ma profonde reconnaissance à toute l'équipe d'Oganes Dilanyan pour toute l'attention et tous les soins que j'ai eus. Je ne pourrais pas me permettre d'évaluer le professionnalisme du docteur, n'étant pas spécialiste du domaine. Mais j'ai une impression qu'Oganes Dilanyan – c'est un médecin envoyé par Dieu! Sûrement, un docteur en majuscules. Et il n'est pas du tout difficile de le valoriser en tant qu'homme. J'ai eu tellement de compassion, tellement de soutien de sa part, comme s'il était l'un de mes proches. Docteur Dilanyan! Je Vous remercie énormément, pour tout ce que Vous avez fait pour moi et pour tout ce que Vous êtes en train de faire pour les autres! Merci à Votre équipe! Pour ceux qui me lisent: c'est ça mon avis. Et ce n'en est pas le dernier. Prochainement j'ai... Non, avec Oganes Dilanyan, nous avons une rencontre. Il faut me «préparer» une vessie et de me débarrasser de ces tubes sur les côtés. Et c'est surtout Dilanyan O.E. qui le fera, et personne d'autre.
Alexandre B., Novosibirsk

Cancer de la vessie chez les hommes
lire la suite
Alexandre

Отзыв с сайта prodoctorov.ru
Bonjour! Je tiens à exprimer ma reconnaissance à Oganes E.Dilanyan et à son équipe – ce sont des gens très bien instruits, professionnels et compatissants. C'est en août 2015 que l'histoire de ma maladie a entamé. On a diagnostiqué une tumeur dans la vessie (carcinome urétéral). En septembre on m'a fait une résection transurétrale de la vessie. L'histologie a révélé un cancer T2a N0 M0 G2. Après la résection on a fait 8 cures de chimiothérapie (adriblastine). Je faisais une cystoscopie tous les trois mois. Récidive dans 9 mois. De nouveau une résection et une prescription d'une thérapie BCG. Le médecin qui m'a opéré a dit qu'on m'enlèverait la vessie si je faisais une résection transurétrale de plus. Nous n'avons pas attendu la récidive suivante et nous nous sommes mis à rechercher une solution. Il existe plusieurs variantes d'opération d'enlèvement de la vessie. On a trouvé sur Internet le site du docteur Dilanyan Oganes – oncologue, urologue, chirurgien. Comme je vis à Vladivostok, c'est par courriel et au téléphone que nous avons organisé les consultations préalables. Docteur Dilanyan a insisté sur une cystectomie radicale – enlèvement de la vessie, et une cystoplastie – reconstitution de la vessie à l'aide d'un segment de l'intestin. C'est l'une des chirurgies les plus compliquées dans l'onco-urologie et ce ne sont pas tous les spécialistes qui savent le faire par laparoscopie. Je suis arrivé à Moscou et j'ai été hospitalisé le jour même de mon arrivée, dans une chambre séparée. On a commencé à me faire un diagnostic complet et des préparatifs à l'opération. Avant l'opération, docteur Dilanyan m'a expliqué en détails le déroulement de l'intervention. L'opération a duré 12 heures. Ensuite – la réanimation. On m'a permis de m'asseoir, de me lever et de marcher dans la chambre au bout de 3-4 jours. La réhabilitation a été un processus difficile et grave, mais les soins des médecins et de l'équipe médicale étaient assurés 24h sur 24h. Je suis sorti de l'hôpital un mois après, avec un cathéter, dans un état satisfaisant. Je suis revenu un mois plus tard pour me faire enlever le cathéter. Après l'enlèvement du cathéter, on m'a fait une cystoscopie suite à laquelle des calculs ont été découverts. Le lendemain on m'a fait une chirurgie d'enlèvement des calculs. Après cette chirurgie, j'ai commencé à uriner comme d'habitude. Une semaine après je suis sorti de l'hôpital. Trois mois après – examen de contrôle. Grand merci à Oganes Dilanyan pour son professionnalisme qui inspire de l'espoir et de la confiance. Je tiens à remercier aussi mon médecin traitant – Blokhine Nikita Mikhaïlovitch, de son approche et de l'attention dont il a fait preuve. Bien cordialement, Votre patient, Alexandre, Vladivostok.

Cancer de la vessie chez les hommes
lire la suite