+7(499)344-03-03 7(916)657-61-72 24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24
Записаться на прием
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue
image/svg+xml Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev
15, rue Lenskaya, Moscou
+7(499)344-03-03
7(916)657-61-72
24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24

Biopsie de la prostate

Biopsie de la prostate

Pour la plupart des cas, il serait inutile d'essayer d'établir un diagnostic d'une maladie oncologique, sans avoir fait recours à une biopsie. Réfléchissez Vous-même: c'est l'augmentation du taux de PSA qui est le seul symptôme de la maladie dans le stade précoce du cancer de la prostate. Ce n'est pas seulement un cancer de la prostate, mais aussi une prostatite et un adénome de la prostate qui pourraient causer une augmentation du taux de PSA. Voilà un médecin qui a les résultats d'une analyse de PSA devant lui. On soupçonne un cancer. Qu'est-ce qu'il doit faire? Il n'existe qu'un seul examen permettant s'assurer du diagnostic – c'est la biopsie de la prostate. Pour effectuer cet examen, on prélève de petites parties du tissu de la prostate et l'on les examine sous microscope – c'est un examen histologique. A présent, c'est la seule méthode sûre dans le diagnostic du cancer de la prostate.

Biopsie de la prostate sans douleur

image/svg+xml

Seul le nom de la «biopsie de la prostate» fait horreur. Nous savons tous que, pour la plupart des cas, on fait recours à la biopsie en cas de maladies oncologiques. En plus: les gens ayant déjà passé cette procédure une fois, assurent que plus jamais ils ne le feront sans une anesthésie. Pourquoi?
D'abord, la plupart des cliniques utilisent les méthodes anciennes de la biopsie qui sont douloureuses.
Deuxièmement, les cliniques négligent souvent l'anesthésie. Pourtant, une dose d'un anesthésique de 5ml pourrait permettre d'effectuer cette biopsie de la prostate sans que le patient sente un inconfort.
Le patient est devant un choix: une peur d'avoir un cancer de la prostate ou une peur de douleurs de la procédure de la biopsie de la prostate.

La biopsie de la prostate est le seul moyen du diagnostic du cancer de la prostate. La biopsie est effectuée lors d'un taux élevé de PSA et lorsqu'on a palpé une zone indurée dans la prostate. L'objectif de la biopsie est de prélever un tissu – pour une analyse histologique, et de préciser le diagnostic

Une histoire ordinaire de la pratique

- Mais je n'ai qu'une très petite augmentation du taux de PSA, Docteur Dilanyan! Ce n'est qu'une unité. Et Vous, Vous dites comme ça, d'un coup – biopsie de la prostate. Et si l'on attendait? – me parle-t-il le patient avec une irritation dans la voix.
- Victor Petrovitch, si Vous avez un taux déjà assez élevé de PSA, la biopsie ne fera qu'établir un cancer inopérable de la prostate. Aussi, elle confirmera le fait que Vous et moi, on s'est trompé et de manière très grave. Vous – ne pas acceptant de faire une biopsie de la prostate, négligeant «cette petite unité d'augmentation de PSA», et moi – ne Vous ayant pas expliqué tout le danger que représente cette augmentation et ne Vous ayant pas persuadé de la nécessité de la biopsie de la prostate, – lui réponds-je.
- Mais il n'y a aucun autre moyen? Une IRM ou un CT-scan... J'ai toujours eu peur de toute sorte de piqûres, depuis mon tendre enfance, – mon patient, vexé, rougit.
- Regardez, Victor Petrovich. La biopsie de la prostate est obligatoire en cas d'une augmentation du taux de PSA, une perturbation du rapport PSA libre/PSA total, une palpation d'une zone endurée dans la prostate. Vous avez tous ces trois facteurs, et la présence d'un seul de ces facteurs exige déjà une biopsie obligatoire de la prostate. Il faut savoir et retenir que cette soi-disant «petite unité d'augmentation» pourrait être causée par une petite, voire très petite tumeur qui n'est pas encore arrivée à avancer hors les limites de la prostate. Parfois elle ne représente que 1% du volume de toute la prostate, au plus.
- Docteur Dilanyan, essayez de me comprendre, j'ai tout simplement peur. J'ai mon frère qui a passé cet examen et qui m'a raconté des histoires sur ces douleurs intestinales pénibles. Et ce qui est drôle, c'est qu'on n'a découvert aucune tumeur! Ce n'est que lors de la seconde biopsie, trois mois après... – les traits de Victor Petrovitch sont devenus contractés. – On dirait que ces trois mois avaient fait ce qu'ils avaient à faire... Le taux de son PSA s'est élevé jusqu'à 90, et on nous a annoncé que mon frère était déjà inopérable... C'est affreux.
- Attendez. Quand et comment on avait fait la biopsie de Votre frère? – je n'arrive pas à comprendre.
- C'était il y a neuf ou dix ans. Il m'a raconté que le chirurgien avait introduit son doigt dans le rectum de mon frère, ensuite il y avait introduit l'aiguille. D'abord une piqûre de droite, ensuite – de gauche, – le patient se refrogne-t-il.
- C'est une méthode très ancienne, on ne l'applique pas actuellement, Victor Petrovitch, – lui dis-je en sortant un papier et je me mets à lui tracer le schéma de la prostate et de la biopsie de la prostate sous contrôle ultrasonographique, – Regardez: on introduit un capteur ultrasonique spécial dans le rectum. Nous obtenons des images de la prostate en deux dimensions – le capteur est biplan, c'est-à-dire nous pouvons viser précisément les zones nécessaires de la prostate et prélever 10-12 échantillons, ce qui exclut presque toujours la nécessité de passer une seconde biopsie. L'aiguille passe à travers le canal du capteur, ne griffant pas le rectum dans son parcours.
- C'est quand-même une aiguille? – demande-t-il Victor Petrovitch, d'un air condamné.
- On l'appelle aiguille, bien sûr. Mais elle est assez différente d'une aiguille ordinaire qui, pénétrant lentement dans le tissu, le déchire. Quant à nous, nous utilisons un «pistolet» biopsique ultrarapide. Vous ne sentirez qu'une très petite chiquenaude, au lieu du processus de sa pénétration dans le tissu. Le moment le plus désagréable d’une biopsie – c'est l'introduction du tampon avec du gel antibactérien dans le rectum, après la procédure.  Dans ce cas non plus Vous ne sentirez pas grand-chose, car nous mettons un gel anesthésique dans le rectum avant la biopsie.
- D'accord, – dit-il Victor Petrovitch à contrecœur, – allons-y. Quand?
- Dites-moi, prenez-Vous quelque médicament à présent? – je lui pose l'une des questions les plus importantes, – Aspirine, warfarine, cardiomagnyl...
- Non, je ne prends rien. Aucun médicament.
- Alors, on Vous fait la biopsie après-demain.
- Entendu. Qu'est-ce que je dois faire?
- Une petite préparation. La veille de la biopsie, le soir, Vous devez faire un lavement. Essayez de ne rien manger le matin. Vous pouvez seulement boire – jus de canneberge, thé sucré. Commencez la prise des antibiotiques le soir, avant la manipulation.
- Et quels sont les effets secondaires?
- Il peut y avoir une petite quantité de sang dans l'urine. Après la procédure, Vous allez rester sous surveillance à l'hôpital pendant environ deux heures afin que nous puissions contrôler la présence du sang sur le tampon que Vous aurez dans le rectum.

Préparatifs de la biopsie de la prostate

Les préparatifs de la biopsie de la prostate incluent un lavement 12 heures avant la manipulation et une prise d'un médicament antibactérien prescrit par le médecin. Immédiatement avant la procédure, on fait au patient une injection débarrassant du stress et de la peur, et l'on lui met du gel anesthésique dans le rectum. Immédiatement après la procédure on introduit dans le rectum un tampon avec un antibiotique qui y reste pendant 2 heures. Après une biopsie de la prostate il peut y avoir un peu de sang dans l'urine du patient. Il faut tenir au courant le médecin de tous les médicaments qu'on est en train de prendre, car il peut y avoir parmi eux des médicaments liquéfacients, par exemple – aspirine, cardiomagnyl ou warfarine. La prise de ces médicaments pourrait aboutir à une hémorragie après la biopsie de la prostate.

Une histoire dans la pratique

Suite à l'examen histologique, on a malheureusement diagnostiqué un cancer de la prostate chez Victor Petrovitch. Je ne sais pas si l'on pourrait utiliser le terme «heureusement» dans une situation pareille, mais je peux dire que le diagnostic de cette maladie si grave n'est pas devenu une condamnation pour mon patient: c'était un stade précoce. Cela a non seulement offert la possibilité d'effectuer une opération radicale afin de le débarrasser de cette tumeur sans lui faire une irradiation, une thérapie hormonale ou une chimiothérapie, mais nous avons réussi aussi à ne pas endommager les nœuds vésicaux et nerveux lors de l'intervention, ce qui est extrêmement important en matière de préservation de la puissance masculine et de la fonction de la rétention urinaire.

Renseignements pour les patients venant des autres villes

Si Vous avez besoin d’une biopsie de la prostate à Moscou, contactez-nous. Nous allons organiser Votre hospitalisation le jour de Votre arrivée, effectuer la biopsie le jour même de Votre arrivée. Vous pourrez rentrer chez Vous le soir même.

Your city - Ashburn. Learn how we can organize your visit to Moscow for treatment.
Prenez un rendez-vous
Comment nous rejoindre:
Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev

15, rue Lenskaya, Moscou
Transport en commun
Station du métro Babouchkinskaya, premier wagon du centre. Sortez à Votre droite et tournez à droite, encore une fois. A la sortie du Métro, Vous Vous retrouverez dans la rue Enisseyskaya et, pour une meilleure orientation, Vous verrez, à Votre gauche, la Chapelle de St.Nicolas. Prenez la rue Enisseyskaya et continuez tout droit, environ 300 mètres. Ensuit traversez la rue Menjinski et continuez tout droit par la rue Enisseyskaya, jusqu'au carrefour des rues Enisseyskaya et Lenskaya. Une fois arrivé au signal lumineux du carrefour, tournez à gauche et traversez la rue Enisseyskaya, prenez la rue Lenskaya. Allez tout droit, environ 70 mètres. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.
En voiture
Pour y arriver du centre-ville: Prenez l'avenue Mir. Tournez à droite, sur la rue Lyettchik Babouchkine, ensuite conduisez sur la ligne gauche et Vous sortirez sur la rue Enisseyskaya. Conduisez tout droit par la rue Enisseyskaya – jusqu'à la rue Lenskaya. Trournez gauche, sur la rue Lenskaya. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.
Pour y arriver de la MKAD (Voie périphérique automobile de Moscou): Sortez sur la rue Ostachkovskaya, ensuite conduisez tout droit par la rue Enisseyskaya, jusqu'à son croisement avec la rue Petchorskaya. Retournement. Conduisez tout droit jusqu'au signal lumineux sur la rue Lenskaya, ensuite tournez à droite – sur la rue Lenskaya. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.

Coordinates: 55.865801, 37.666290