+7(499)344-03-03 7(916)657-61-72 24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24
Записаться на прием
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue
image/svg+xml Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev
15, rue Lenskaya, Moscou
+7(499)344-03-03
7(916)657-61-72
24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24

Cystite après le sexe

Cystite post-coïtale

La cystite après le sexe (les relations sexuelles) est l'une des maladies les plus étranges. On dirait qu'une jeune femme, en plein santé… Cependant, un ou deux jours après un rapport sexuel, elle est atteinte d'une cystite aiguë. Douleurs, coliques pendant la miction, envie permanent qui ne la laisse pas sortir des toilettes. La prise des antibiotiques, ainsi que les diverses perfusions, les injections intraveineuses et l'hospitalisation ne font que débarrasser de ces douleurs sévères jusqu'au rapport sexuel suivant… La particularité de cette maladie est la suivante: en général, elle est due à la position irrégulière de l'urètre du point de vue anatomique, ou à l'urètre béant. Et ceci est tout à fait corrigeable.

Transposition de l'urètre

image/svg+xml

C'est une chirurgie plastique et reconstructive dont l'objectif est de sortir l'urètre de la zone, qui est souvent atteinte d'infections.
- C'est l'unique méthode radicale dans le traitement de la cystite post-coïtale.
- Les tentatives permanentes de guérison définitive de la cystite aiguë apparaissant après le rapport sexuel, même avec des antibiotiques, des perfusions ou un renforcement de l'immunité sont en vain, tant que la cause ne sera pas éliminée.
- Mon expérience assez grande de ce type d'opérations me permet de garantir un bon résultat et de supprimer les attaques de la cystite aiguë, en éliminant la cause.

J'ai devant moi une jeune femme assez sympathique avec une expression des yeux triste, voire sans espoir. Comme j'aurais pu juger de l’épaisseur de ses documents médicaux, elle devrait avoir quelque maladie grave, voire plusieurs. Ce n’est qu’à l’âge de 80 ans que le dossier médical acquiert un volume pareil, suite à de nombreuses consultations d’une cohorte de spécialistes.

Les recommandations sont partout les mêmes: antibiotiques. Une cure à courte durée ou une prise de médicaments pendant une période longue, des perfusions intraveineuses, physiothérapie. Et pour tous les cas, une phrase magnifique: «Effet clinique passager» qui se traduirait comme: «Les antibiotiques ont aidé, mais pas pour longtemps. La cystite après le sexe lui détruit toujours toute la vie, comme à l'époque».

"Petite raison – péché grave"
Proverbe populaire

Pourquoi on a une cystite qui apparaît après le sexe?

Ce sont la position profonde de l'urètre ou l'urètre béant qui constituent la cause principale d'une cystite après un rapport sexuel. Dans une situation pareille, le pénis sert d'une sorte de pompe, poussant les bactéries dans la vessie. Ces bactéries se reproduisent dans les 24-48 heures qui viennent, en provoquant... une attaque de cystite aiguë.

«
»

"...De cette manière, c'est la position basse de l'urètre et l'urètre béante qui sont les causes de l'apparition d'une cystite"

Une situation ordinaire dans la pratique

— «Prenez soin de Votre hygiène intime», «Régularisez Votre vie intime», «Essayez de prendre un antibiotique après chaque rapport sexuel», «Passez une cure de physiothérapie», «Prenez des litres de jus de canneberge», «Allez aux toilettes avant et après le sexe», la patiente crachait ces phrases... – J'ai l'impression d'être une sale traînée avec un foie de fer et une machine à taper de l’argent. Je n’arrive pas à uriner avant et après le rapport, le rapport sexuel ne dure pas 3-4 heures, et après, je n’en ai pas du tout envie. Je ne peux pas aller en mer – c’est du surrefroidissement, je ne peux pas tomber enceinte – impossible avec la prise des antibiotiques, je ne peux pas vivre avec mon mari – il va voir ailleurs depuis longtemps. N’est-il pas possible de tuer cette bactérie, une fois pour toutes? Que dois-je faire?
— Aspirer. Expirer. Monter sur le fauteuil gynécologique, – lui dis-je, en mettant les gants et étant sûr de ce que je vais voir. C'est tout simple de jeter un coup d'œil sur l'organe qui fait mal. C'est évident – si nous tuons la bactérie et elle réapparaît, cela signifie qu'elle vient de quelque part. Un petit examen, une palpation de l'urètre – le diagnostic est presque prêt. Il nous reste d'exclure les autres causes à l'aide d'un examen ultrasonique et de voir les conséquences que cette bactérie a eues de son vivant là où elle n’aurait pas dû être: dans la vessie.
— Quoi? De nouveau ces antibiotiques?
— Non.
— Physiothérapie?
— Non.
— Un laser ou encore une de ces perfusions dégoûtantes dans ma vessie?
On pourrait lui dire un tas de mots difficiles à prononcer: «destruction de la couche de glycosaminoglycane, pathologie de collagène, état d’hypoestrogénie locale». Cependant, il faudrait constater que moi, j'ai été obligé de lire plusieurs manuels spécialisés afin de pouvoir le comprendre. Et elle, elle n’en a pas lu… Et donc…
— La position de Votre urètre est plus profonde qu’elle aurait dû l’être d’habitude et il a une mobilité élevée. C’est à cause de cela qu’il commence à bâiller lors du rapport sexuel, et le pénis se met à pousser les bactéries situées dans les zones voisines dans la vessie. Les bactéries s’y reproduisent et, voilà, on a affaire à une cystite. Et la zone voisine – c’est le rectum qui est «le lieu d'habitation» des fameux bacilles intestinaux et des entérobactéries.
— Eh, c’est-à-dire je suis incurable??? Et ces bactéries vont toujours tomber dans ma vessie, de manière permanente?
— Je n’ai pas dit ça. On pourrait Vous remettre en plein santé de manière que Vous puissiez oublier le terme même de «cystite».
J’ai senti que tout cela a eu une influence sacrilège pour elle. On ne devrait pas le lui dire comme ça, d’un coup: «Je vais Vous guérir». Il faut le faire lentement, de façon argumentée.

«Il existe un docteur, un patient et une maladie. Si le patient soutient le docteur – celui-ci vaincra. Si le patient se met à côté de la maladie – c'est celle-ci qui vaincra»
Hippocrate

Cystite après le sexe: traitement

Un traitement de la cystite après le sexe – c'est l'élimination de ses causes. En réalité, si nous arrivons à normaliser la position de l’urètre, nous éliminerons la possibilité de la pénétration des bactéries dans la vessie. Plus d’attaques de la cystite après le rapport. Plus de symptômes désagréables accompagnant la cystite, tels que l’incontinence de l’urine, l’irritation de l’orifice externe de l’urètre, l’impossibilité de mener une vie intime normale.
Une telle méthode de traitement est élaborée. C’est une intervention chirurgicale nommée «transposition de l’urètre». Elle consiste à enlever l’urètre des tissus qui l’entourent, à le remonter et à le mettre dans sa place normale, habituelle et ensuite – à le fixer. Lors de cette chirurgie, on excise aussi les restes de l’hymen qui pourraient tirer l’urètre vers le bas. C’est une méthode très effective de traitement de la cystite après le sexe. De manière générale, l’hospitalisation ne dépasse pas les 2-3 jours, et la réhabilitation post-opératoire en cas d’une transposition de l’urètre ne dure pas plus d’une semaine.

«
»

Transposition de l’urètre: qu’est-ce qu’on doit savoir?

  1. Il existe deux méthodes de transposition de l'urètre: l'opération O'Donnel et l'opération de Komyakov. C’est une opération O'Donnel que la plupart des hôpitaux proposent, ce qui suppose des récidives pour 30-40% des cas. C'est pour cette raison que moi, je propose l'opération du Professeur Komyakov dont les récidives sont très rares.
  2. Les tentatives d'introduire de l'acide hyarulonique dans la paroi de l'urètre aboutissent à des récidives dans les 40% des cas. Je n'applique pas cette méthode: à mon avis, c'est une méthode vicieuse et mal fondée. En plus, l'introduction de ce gel dans l'urètre suppose une complication dans le processus de l'opération de la transposition de l'urètre qui la suit.
  3. La transposition de l'urètre est l'unique méthode radicale dans le traitement de la cystite après le sexe.
1 Absence de traumatismes

Une transposition de l’urètre réalisée de manière correcte suppose des traumatismes chirurgicaux minimaux. Le cathéter urinaire n’est installé que pour une durée de 24 heures, et l’idée qu’on doit l’installer pour 7-10 jours est érronée. En général, les patientes sortent de l’hôpital 2-3 jours après la chirurgie.

2 Meilleure efficacité

La transposition de l’urètre est la méthode la plus efficace dans le traitement de la cystite après le sexe. Ni l’introduction du gel hyarulonique dans l’urètre, ni l’opération O’Donnel n’auraient pas pu se mettre en comparaison avec cette chirurgie en matière de l’absence d’effets secondaires, des récidives ou de l’efficacité.

3 Sécurité

La sécurité de la transposition de l’urètre est assurée par ma grande expérience de ce genre d’opérations, par le meilleur équipement et par un monitoring permanent de l’état du patient. La préparation préopératoire, prévue pour chaque patiente, joue aussi un rôle très important du point de vue de la sécurité.

4 Absence de l’effusion de sang

L’application des technologies les plus modernes et mon expérience dans le domaine me permettent de réaliser une transposition de l’urètre sans effusion de sang, ce qui accélère, sans doute, la période de la réhabilitation du patient. L’effusion de sang ne dépasse pas la quantité du sang qu’on perd lors des analyses.

5 Réhabilitation qui se fait vite

La réhabilitation du patient après une transposition de l’urètre dure environ une semaine. Le patient peut reprendre sa vie intime ordinaire 3 mois après l’opération. Et elle peut tomber enceinte 6 mois après. Un accouchement après la chirurgie est tout à fait possible et N’A PAS de contre-indications.

6 Effet cosmétique

Il existe un grand nombre de patientes qui craignent des cicatrices et d’une apparence laide après l’intervention. Il n’y a rien à craindre après une transposition de l’urètre: l’urètre ne fait qu’acquérir une apparence normale. Il n’en reste aucune cicatrice.

Une histoire ordinaire...

– Comment? Comment est-il possible?
– Par une chirurgie. Il faut mettre l'urètre dans sa place normale, pour que le pénis ne le serre pas au cours de l'acte sexuel et pour que l'urètre ne bâille pas et ne laisse pas entrer les bactéries.
– Et il existe une chirurgie pareille?
– Oui, elle s'appelle «une transposition de l'urètre». En réalité, on fait allonger l'urètre.
– Je vais pisser comme un garçon? – je remarque une horreur indescriptible sur le visage de la patiente.
– Non, il ne faut pas réagir comme ça... On va tout simplement le prendre dans les profondeurs du vagin et le remettre dans sa place normale – sous le clitoris. Regardez, – je trace le schéma de l'opération, – voilà le résultat final.
– A bon... C'est-à-dire, tout simplement, Vous sortez l'urètre de cette zone où il y a des bactéries et c'est tout? Les cystites après le sexe, c'est fini?
– Bien sûr. Mais pour commencer – une cystoscopie.
– Et ça c'est pourquoi? Vous venez de dire que le problème – c'est l'urètre.
– Oui, mais l'urètre sert de conducteur pour les bactéries. Il y a plusieurs années que Vous souffrez de la cystite. Il faut que je m'assure que la muqueuse de la vessie est en bon état.
– Et si ce n'est pas le cas? – murmure-t-elle, – on dirait que tout ne va pas bien…
– Oui, peut-être. Vous pouvez avoir une leucoplasie, des polypes ou autre chose. Mais tout cela est aussi guérissable. Nous allons éliminer les problèmes de la vessie et de l’urètre et dire: «Adieu, Cystites!!!». Vous partirez en mer et m’amènerez un petit souvenir.

"Si quelque chose peut être saisi à contresens, il va être saisi à contresens"
Une des lois de Murphy
Histoire à une fin inattendue

... Je suis capable d'expliquer plusieurs choses. Je peux raconter quelque chose de compliqué avec des mots simples. Mais je n'arrive pas à comprendre une chose: pourquoi aurais-je besoin d’un baromètre venu de Grèce avec une apparence de la tête d'Hippocrate? Si l'on l'avait vu à la lueur du crépuscule, on aurait devenu bègue, sans aucun doute... La plus grande épouvante de cette situation, ce sont les cendres de la carte médicale de la patiente, placées dans la tête en plâtre d'Hippocrate... Comme si ma patiente me disait: «Rappelez-Vous de moi, cher Docteur»...

Renseignements pour les patients venant des autres villes

Si Vous avez besoin d’un traitement de la cystite après le sexe à Moscou, contactez-nous. Nous allons organiser Votre hospitalisation le jour de Votre arrivée, passer tous les examens nécessaires et réaliser l’opération dans les délais les plus courts. Compte tenu de tous les examens préalables, Vous allez pouvoir rentrer chez Vous dans 5-6 jours.

Your city - Ashburn. Learn how we can organize your visit to Moscow for treatment.
Prenez un rendez-vous
Reviews
Cystite après le sexe
lire la suite
Cystite après le sexe
lire la suite
Cystite après le sexe
lire la suite
Comment nous rejoindre:
Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev

15, rue Lenskaya, Moscou
Transport en commun
Station du métro Babouchkinskaya, premier wagon du centre. Sortez à Votre droite et tournez à droite, encore une fois. A la sortie du Métro, Vous Vous retrouverez dans la rue Enisseyskaya et, pour une meilleure orientation, Vous verrez, à Votre gauche, la Chapelle de St.Nicolas. Prenez la rue Enisseyskaya et continuez tout droit, environ 300 mètres. Ensuit traversez la rue Menjinski et continuez tout droit par la rue Enisseyskaya, jusqu'au carrefour des rues Enisseyskaya et Lenskaya. Une fois arrivé au signal lumineux du carrefour, tournez à gauche et traversez la rue Enisseyskaya, prenez la rue Lenskaya. Allez tout droit, environ 70 mètres. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.
En voiture
Pour y arriver du centre-ville: Prenez l'avenue Mir. Tournez à droite, sur la rue Lyettchik Babouchkine, ensuite conduisez sur la ligne gauche et Vous sortirez sur la rue Enisseyskaya. Conduisez tout droit par la rue Enisseyskaya – jusqu'à la rue Lenskaya. Trournez gauche, sur la rue Lenskaya. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.
Pour y arriver de la MKAD (Voie périphérique automobile de Moscou): Sortez sur la rue Ostachkovskaya, ensuite conduisez tout droit par la rue Enisseyskaya, jusqu'à son croisement avec la rue Petchorskaya. Retournement. Conduisez tout droit jusqu'au signal lumineux sur la rue Lenskaya, ensuite tournez à droite – sur la rue Lenskaya. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.

Coordinates: 55.865801, 37.666290