+7(499)344-03-03 7(916)657-61-72 24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24
Записаться на прием
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue
image/svg+xml Centre d’Urologie Innovatrice de Moscou, 11/6 rue Maliy Ivanovskiy, Moscou
+7(499)344-03-03
7(916)657-61-72
24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24

Hydronéphrose

Diagnostic: Hydronéphrose

Particularité: l'hydronéphrose – c’est une des maladies de la série «assassins taciturnes». On dirait que ce n’est pas grand-chose d’avoir une dilatation du système puélocaliciel des reins, car dans la plupart des cas, les reins atteints d’hydronéphrose ne font pas mal. D'abord, c'est le volume qui augmente, ensuite ils perdent leurs fonctions principales et puis, ne fonctionnent plus. En cas d’une infection, la destruction des reins se passe plus vite. En général, c’est un petit rétrécissement de l'uretère qui est la cause d'une hydronéphrose: ça peut être un vaisseau serrant. Mais malheureusement, il peut y avoir d'autres facteurs tels que des tumeurs de l'espace rétropéritonéal, de l'intestin u du vagin qui peuvent bloquer les uretères.

Opération de l'hydronéphrose

image/svg+xml

Opération par laparoscopie de l'hydronéphrose – c'est un «standard d'or» dans le traitement de l'hydronéphrose. C'est une méthode d'un taux d'efficacité très élevé, sans incisions, sans douleurs et sans cicatrices mutilantes.
Stents urétéraux et néphrostomie de ponction – ce sont des méthodes le moins traumatisant que nous appliquons dans l'objectif de restitution du reflux urinaire dans deux cas. Le premier cas – lorsque nous avons affaire à un dernier stade de l'hydronéphrose: parfois ces méthodes permettent de sauver le rein. Le second cas – lorsque nous avons affaire à une tumeur qui serre l'uretère: ces deux méthodes permettent de ne pas aboutir à une insuffisance rénale.

«Ça me tire parfois vers le côté, de manière périodique. Je suis allé dans une clinique, on m'a fait une ultrasonographie et l'on m'a diagnostiqué une hydronéphrose rénale»; «En réalité, je n'avais aucune plainte. Mon bureau de travail m'a envoyé faire un bilan santé complet, et là, on m'a diagnostiqué une dilatation du rein»; «Un jour, j'ai eu mal au côté, on a appelé les Urgences. On m'a dit que c'était une colique rénale, mais qu'il n'y avait pas de calculs. On m'a fait passer des examens médicaux: hydronéphrose»...
Ce sont les plaintes de la plupart des patients souffrant d'une hydronéphrose. Dans un état en plein santé, c'est comme un coup de tonnerre: les reins sont atteints. Et pire encore, si l'hydronéphrose a atteint son troisième stade, le médecin de la Polyclinique Vous envoie enlever le rein.

C'est une maladie étonnante et étrange à la fois. On n'a pas de douleurs au niveau des reins, et le patient regarde le docteur avec méfiance lorsque celui-ci observe l’écran de l’appareil de l’ultrasongraphie et lui dit qu’il a besoin de tout un complexe d’examens. Le docteur se met à prononcer des mots inconnus: urographie excrétoire, néphroscintigraphie, tomographie 3D avec opacification, et encore… tout un tas d’analyses. Dans un état de prospérité, sans aucune prémisse, un homme en plein santé se transforme en un patient avec un diagnostic d’une «hydronéphrose du rein gauche». Une incompréhension banale surgit: pourquoi aurai-je besoin d’être opéré si rien ne me fait mal? Et qu’est-ce que cela signifie, en fait, ce mot incompréhensible – hydronéphrose?

«Vous avez des termes étranges dans la médicine, Docteur Dilanyan. En voilà un exemple – hydronéphrose. On ne comprend pas si c’est un rein hydrique ou c’est une irrigation de reins…»
Un extrait de conversation avec un linguiste

Hydronéphrose – c’est une dilatation progressive du rein (de son bassinet et de ses calices), suite à une pression sur l’uretère et aux troubles du reflux de l’urine. Une hydronéphrose sans traitement aboutit à une situation où le rein ne fonctionne plus.

Hydronéphrose: reins, bassinets, uretères

En réalité, le rein est composé de deux parties: parenchyme et système puélocaliciel. C’est le parenchyme (ou la partie charnue du rein) qui produit de l’urine qui s’accumule dans le bassinet et sort dans l’uretère et dans la vessie. Et si l’on a un rétrécissement dans la partie du passage du bassinet vers l’uretère, c’est-à-dire, un obstacle pour le passage de l’urine, le bassinet se dilate ou, autrement dit, une hydronéphrose apparaît.

«
»
«Si Vous n’êtes pas en mesure d’expliquer la nature de sa maladie à Votre patient, cela signifie que Vous n’êtes pas arrivé à la comprendre Vous-même! Vous êtes nul».
Avis attribué au Professeur Vichnevski.

Qu'est-ce qui arrive au rein en cas d'une hydronéphrose?

On dirait qu'une dilatation du rein, ce n'est pas grave? Cela ne fait pas mal, on se sent bien, il ne serait pas logique de défendre à une femme de tomber enceinte et d'accoucher avant de se faire une opération de l'hydronéphrose. C'est comme si l'on ne laissait pas un pilote effectuer son vol car il est tombé malade, mais tout un petit peu. Il est très important de comprendre que l'apparition de l'hydronéphrose est un processus assez lent, le bassinet ne se dilate pas d'un coup, et c'est pour ça qu'on ne sent pas de douleurs. Mais la pression haute du bassinet aboutit à un trouble du fonctionnement du rein: il perd sa capacité de produire de l'urine. Pourquoi en aurait-il produit, si l'urine déjà produite n'arrive pas à sortir?
Cette pression détruit le rein de l’intérieur à cause du rétrécissement de petits vaisseaux et, finalement, aboutit à la cessation complète du fonctionnement du rein. Le rein devient un sac à des parois fines, rempli d'urine. En cas d'une infection de ce sac où les antibiotiques n'ont plus accès et où il n'y a pas d'immunité, une inflammation purulente surgit, ce qui pourrait exiger une opération, de manière urgente.
C’est la raison pour laquelle on doit effectuer une opération d’hydronéphrose à temps. Pour tout médecin, la situation où il est obligé de faire une opération afin d’enlever le rein, est égale à une défaite, car cela signifierait qu’il n’a pas réussi à sauver l’organe. Et en ce qui concerne le patient auquel on a annoncé qu’il a un sac vide au lieu de son rein… il serait difficile de décrire l’état dans lequel il se retrouve.

Hydronéphrose – c’est un risque de pyélonéphrite, d'hypertonie artérielle et de la perte du rein

Situation ordinaire dans la pratique

- Docteur, on m'a diagnostiqué une hydronéphrose du rein droit. On m'a dit que je devais me faire enlever le rein! On m'interdit de tomber enceinte! J'ai toujours été en bonne santé, j'ai fait du sport, je ne bois pas, je ne fume pas non plus...
J'ai devant moi une jeune fille qui pleure. Elle venait de se marier, elle voulait avoir un enfant. Elle était venue pour une consultation gynécologique et, après une ultrasonographie on lui avait annoncé cette mauvaise nouvelle: hydronéphrose du rein droit.
- Attendez, ne pleurez pas, s'il Vous plaît, – Je lui souris en lui tendant un verre d'eau, – On ne Vous a envoyée me voir que pour une consultation et, certainement, pas pour un enlèvement du rein. Est-ce qu'on Vous a fait une Tomographie computérisée (CTscan)? En avez-Vous le disque?
- Oui.
Je me mets à étudier le disque. C’est étrange, mais le rein droit me paraît tout à fait en norme. Mais par contre, le rein gauche est atteint d’une hydronéphrose du 3ième stade. Je le dis à la patiente.
- Oui, c’est ça, – elle devient confuse, – ce n’est pas le rein droit, c’est le rein gauche.
J’effectue la reconstruction tridimensionnelle des images. On y voit très clairement le vaisseau  complémentaire du rein qui bloque le segment pyélo-urétéral. Le rein ne fonction presque pas, et l'on le voit clair sur la néphroscintigraphie: alors, le médecin qui avait dit qu'on devait enlever le rein, avait eu raison... de première vue.
- Est-ce qu'il n'y a aucune solution? – me demande-t-elle la patiente, avec un sentiment de sa perte irrémédiable, – est-ce que l'enlèvement du rein est la seule solution? Je suis sûre que Vous avez une solution lorsque Vous avez affaire à une hydronéphrose bilatérale. Vous n'enlevez pas les deux reins aux gens, n'est-ce pas?
- En réalité, Vous me posez une question logique. Voyez-Vous, si la sortie de l'urine est bloquée, que ça soit un rein ou les deux, alors tous les moyens diagnostiques, même les plus performants ne nous permettront pas de faire de conclusions sur les réserves qui restent au rein. Le rein ne fonctionne plus, et c'est tout. Formellement, on doit l'enlever.
- Comment ça, formellement?
- Oui, oui. Nous allons agir de manière suivante: on va installer une néphrostomie dans votre rein – c'est un petit tube. Ainsi, on va éliminer le blocage du reflux de l’urine et on va offrir au rein une possibilité de démontrer ses possibilités de réserve. Si le rein récupère et se met à produire de l’urine – on effectuera une opération par laparoscopie, c’est-à-dire une chirurgie plastique du segment pyélo-urétéral. Alors, on ne vous enlèvera pas le rein.

«Il faut guérir – alors on va guérir…»
A.Ya. Rosenbaum – médecin et artiste

Hydronéphrose: le traitement

Un traitement de l’hydronéphrose suppose, premièrement, un diagnostic approfondi – une révélation de la cause de l’apparition de l’hydronéphrose.
Qu’est-ce que c’est: c’est un vaisseau complémentaire, serré au segment, un processus de cicatrisation dedans dû aux calculs ou bien une tumeur serrant l'uretère de l'extérieur?

C'est la présence d'un vaisseau complémentaire anomal du rein qui serre la partie de la sortie de l'uretère du bassinet et qui crée, avec le temps, une stricture – rétrécissement du segment pyélo-urétéral qui est la cause d'une hydronéphrose qu'on constate le plus souvent.

1 Analyse d'urine complète

D'abord, elle répond à la question s'il y a une infection ou non. Ensuite, elle permet de faire des conclusions sur la densité urinaire, c'est-à-dire – sur le fonctionnement des reins.

2 Analyse biochimique sanguine

... plus précisément – analyse de créatinine et d'urée sanguine, qui permet d'évaluer le degré d'affection des reins et les capacités compensatoires de l'autre rein.

3 Ultrasonographie des reins

C'est le premier examen qui est en mesure de découvrir l'hydronéphrose. Il permet d'évaluer les dimensions du rein et celles du bassinet, la présence de calculs et plusieurs autres paramètres.

4 Tomographie computérisée

C'est l'examen le plus important lors d'une hydronéphrose. Il permet de trouver la cause de la dilatation du système pyélo-urétéral.

5 Néphroscintigraphie dynamique

Elle fournit des données précises sur les troubles des reins, en pourcentage. Elle protège souvent le patient d'un enlèvement mal fondé de son rein.

6 Urétérographie rétrograde

En cas de doutes, cet examen permet de répondre à la question s’il y a des rétrécissements et des calculs et, aussi, des tumeurs dans l’uretère.

L’hypertonie artérielle… c’est aussi une des causes cachées de l’hydronéphrose. Les troubles dans l’irrigation sanguine du rein le font produire des substances augmentant la pression artérielle. Pour conclure, on pourrait dire que l'hydronéphrose – c'est un risque d'infection du rein, un risque d'une hypertonie artérielle et un risque de la perte du rein.

«N'oubliez jamais la qualité de vie de Votre patient!»
Professeur Patil

Opération en cas d'hydronéphrose

Cette opération consiste à éliminer la cause de la perturbation du reflux urinaire. Pour la plupart des cas – c'est une excision de la partie rétrécie et la restitution de la perméabilité du segment.

«
»

Une situation étrange, voire paradoxale surgit: on effectue une incision… de 20-25cm afin de pouvoir enlever une petite partie de l'uretère qui entrave le reflux urinaire, pour ensuite mettre quelques sutures restituant le segment.
Le patient est soumis à plusieurs risques: infection, perte sanguine, processus adhésif. Aussi, on est obligé d’utiliser des analgésiques narcotiques contre les douleurs, au cours de la période post-opératoire. En plus, on reste avec une cicatrice mutilante et un risque de probabilité d’une hernie dans cette partie.
Comment faudrait-il agir en cas où une hydronéphrose a été diagnostiquée? Chirurgie ou… ou consentir à une perte du rein?

Opération par laparoscopie en cas d’une hydronéphrose

C’est une opération par laparoscopie qui est une solution de la situation en cas d’une hydronéphrose – c’est un standard reconnu aux Etats-Unis et en Europe. On entre les instruments par 3-4 perforations qui permettent d’éviter les effets secondaires de la chirurgie auxquels on s’affronterait en cas d’une grande incision. Pas de douleurs, pas d’inflammation ou de processus adhésif, pas de cicatrices mutilantes, et une durée d’hospitalisation pas plus de 3-4 jours. En même temps, l’utilisation des instruments optiques spéciaux permet d’élargir la zone de l’intervention chirurgicale jusqu'à 10 fois et d’effectuer cette opération d’hydronéphrose de manière précise, comme un travail d’orfèvre.

1 Absence de traumatismes

L’opération par laparoscopie est effectuée par 3-4 perforations dont la dimension ne dépasse pas les 5mm. Nous utilisons des instruments mini-laparoscopiques, pour effectuer une opération d'hydronéphrose par laparoscopie.

2 Absence de perte sanguine

La laparoscopie permet d’élargir la zone de l’intervention chirurgicale jusqu'à 10 fois et de tout voir clairement et de ne pas couper par hasard les vaisseaux même les plus petits.

3 Absence de douleurs

L'absence d'une incision large à travers la peau et les muscles est déjà une garantie que le patient n'aura pas de sensations de douleurs post-opératoires. Une perforation de 5mm ne pourrait tout simplement pas faire mal.

4 Absence d'infections

Comme la cavité abdominale reste fermée, les organes de l'abdomen n'ont pas de contact avec le milieu ambiant. Les microbes n’ont simplement aucun accès d’entrée et, par conséquent, ne peuvent pas provoquer une inflammation.

5 Réhabilitation qui se fait vite

Le patient peut rentrer chez soi deux ou trois jours après une opération d’hydronéphrose par laparoscopie. Et il pourra reprendre son activité professionnelle une semaine après, au plus.

6 Absence d’hernies

Contrairement aux opérations cavitaires, il n’y a pas d’hernies après une opération d’hydronéphrose par laparoscopie. La raison est simple: il n’y a pas d’incision.

Un an après l’opération…

- Bonjour, Docteur Dilanyan, puis-je entrer? – Je vois ma patiente à l’entrée de mon cabinet. Un an après l’opération.
- Entrez. A bon! – Je m’étonne, – Mais, dis donc, c’est le  5ième ou le 6ième mois de grossesse!
- Oui, – la patiente sourit-elle heureusement, – J’étais allée au service gynéco, on m’avait envoyée faire une ultrasonographie de contrôle des reins! Voilà! Tout va bien. Je suis venue pour Vous montrer.
- Oui, oui. – J’examine les images, – En effet, tout va bien.
- Docteur Dilanyan, j’ai un cadeau pour Vous, – Elle me tend un paquet, d’un air vexé, – C’est pour Vous remercier!
… Je pensais que le paquet contenait quelque boisson alcoolique. Pourtant… c’était un Livre. «Hydronéphrose» de Jan Kucera. D’ailleurs, c’est une rareté bibliographique…

Renseignements pour les patients venant des autres villes

Si Vous avez besoin d’une opération d’hydronéphrose à Moscou, contactez-nous. Nous allons organiser Votre hospitalisation le jour de Votre arrivée, passer tous les examens nécessaires et réaliser l’opération 1 ou 2 jours après Votre arrivée. 4 jours après l’opération Vous allez pouvoir rentrer chez Vous.

Your city - Ashburn. Learn how we can organize your visit to Moscow for treatment.
Prenez un rendez-vous
Comment arriver chez nous:
Centre d’Urologie Innovatrice de Moscou

11/6 rue Maliy Ivanovskiy, Moscou
Transport en commun
Dernier wagon du côté du Circulaire (Koltsevaya), sortie “Solyanskiy Proezd”. Tournez à droite de la sortie et allez tout droit environ 100 mètres, jusqu’au carrefour avec un signal lumineux. Arrivé au carrefour, tournez à droit, sur la rue Solyanka. A 170 mètres de là-bas, Vous verrez l’Eglise de la Naissance de la Sainte-Mère-de-Dieu. Passez-la du côté gauche et, après avoir marché 100 mètres, tournez à gauche, sur la ruelle Maliy Ivanovskiy. A environ 60 mètres, Vous arriverez devant l'entrée de la Clinique.
En voiture

Pour y arriver du centre-ville: Allez droit du Quai Kremlyevskaya jusqu'au Quai Moskvoretskaya. A 390 mètres – c'est le Quai Podgorskaya, ensuite, à 290 mètres – c'est la rue Yaouzskaya. Suivez la rue Yaouzskaya tout droit. A 96 mètres Vous serez dans la rue Solyanka. Ensuite, à 180 mètres Vous tournez à droite,  dans la ruelle Pevtcheskiy, ensuite, à 140 mètres, tournez à gauche dans la ruelle Podkolokolniy. A 110 mètres Vous tournez à droite et Vous arrivez dans la ruelle Maliy Ivanovskiy. Environ à 60 mètres Vous aurez l'entrée de la Clinique devant Vous.
Pour y arriver de la MKAD (Voie périphérique automobile de Moscou): Vous conduisez tout droit par la chaussée Yaroslavskiy, ensuite par le viaduc Severyaninskiy et par l'avenue Mir. Dans l'avenue Mir Vous tournez à gauche, dans la rue Sadovoe que Vous suivez tout droit pendant environ 3km. Ensuite, Vous tournez à droite, 75 mètres et tout droit 570 mètres dans la rue Vorontsovo Pole. Ensuite Vous conduisez tout droit et, à 400 mètres, Vous tournez dans la ruelle Podkolokolniy. A 110 mètres Vous tournez à droite dans la ruelle Maliy Ivanovskiy. Environ à 60 mètres Vous aurez l'entrée de la Clinique à Votre droite.