+7(499)344-03-03 7(916)657-61-72 24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24
Записаться на прием
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue
image/svg+xml Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev
15, rue Lenskaya, Moscou
+7(499)344-03-03
7(916)657-61-72
24 Prenez Votre rendez-vous 24h sur 24

Adénome de la prostate

Diagnostic: Adénome de la prostate

Particularité: l’adénome de la prostate – c’est une maladie qui oblige l’homme à aller aux toilettes plusieurs fois dans la nuit et de constater, au cours des mois, que le jet d’urine devient de plus en plus faible. Et cela devient encore pire: il arrive un jour où l’urine commence à ne pas sortir du tout – une rétention urinaire aiguë apparaît. Ce sont des douleurs poignantes, une envie d’uriner accompagnée d’une incapacité de le faire, un appel à l’ambulance et, pour la plupart des cas – c’est «une tube dans le ventre»…

Opération de l’adénome de la prostate

image/svg+xml

Malheureusement, le plus souvent ce n’est qu’une opération de l’adénome de la prostate qui débarrasse le patient de la difficulté de la miction et du manque de sommeil tourmentant.

La vaporisation au plasma de la prostate

  • Est réalisée par l’urètre,
  • est plus sécurisée et effective qu’une chirurgie de l’adénome par laser,
  • n’est pas dangereuse pour le cœur,
  • hospitalisation pendant 3-4 jours.

“Docteur, j’ai un jet d’urine de plus en plus faible”; “Je me réveille toujours dans la nuit, pour aller aux toilettes”; “Je m’efforce pour uriner, mais la vessie ne se vide pas entièrement”; “J’en ai déjà assez de prendre ces pilules, j’ai des vertiges, soit c’est ma tension qui baisse, il n’y a pas de sens de m’approcher de ma femme: pas d’érection”.
Tout cela – ce sont des plaintes typiques, propres à mes patients souffrant de l’adénome de fascia prostatique. Il y a un contexte dans chacune de ces plaintes: c’est fini, j’ai un adénome, et cela signifie que je suis déjà vieux. Chacun de ces gens est obligé de se lever 5-6 fois par nuit afin d’uriner, et dans la journée – de quitter une rencontre d’affaire en recherche de toilettes et de vivre avec ce sentiment permanent de peur: “L’urètre va se fermer définitivement” et c’est fini, j’aurai une rétention urinaire aiguë.

Il y a des situations pires que celle-là: périodiquement, il m’arrive de recevoir des patients avec un tube dans l’abdomen assurant la sortie de l’urine. La plupart de ces patients ont déjà subi une opération d’hernie de l’aine due aux efforts qu’on fait de manière permanente. Il y en a même certains qui ont des difficultés de prise de médicaments telles que vertiges, chutes de pression artérielle, voire des évanouissements. Malheureusement, on ne parle même pas d’érection en cas de traitement médicamenteux de l’adénome. Dans le cas pire, il y a un cancer de la prostate se cachant derrière les symptômes de l’adénome.

L’adénome de la prostate – c’est une excroissance du tissu de fascia prostatique qui aboutit à une augmentation de son volume et à un trouble du reflux urinaire. On considère que l’adénome de la prostate n’est pas un cancer et, par conséquent, on a commencé à l’appeler hyperplasie bénigne de la prostate.

«Un adénome de la prostate commence lorsque le processus de miction cesse d’être agréable».
Professeur A.Ya. Pitel
«
»

Ensuite on a les processus suivants: la stagnation urinaire aboutit à une formation de calculs dans la vessie; l’infection aboutit à une aggravation de l’état général; enfin, ces perturbations du reflux urinaire aboutissent directement à des troubles du fonctionnement des reins.
Hélas, lors un adénome de la prostate on a souvent affaire à une insuffisance rénale.
La manifestation extrême de l’adénome de la prostate c’est la rétention aiguë de l’urine, suite à la fermeture totale de l’urètre. Le pire, c’est l’envie insupportable de miction et les douleurs poignantes obligent l’homme à s’efforcer: cependant ces efforts sont vains, et n’aboutissant à aucun soulagement. Ce ne sont qu’une hospitalisation urgente et une installation d’un tube dans la vessie – une épicystomie, que pourraient être utiles en ce cas. Ainsi, un adénome de la prostate est non seulement dangereux du point de vue des difficultés dans le processus de miction, mais il cause aussi une insuffisance rénale.

«Ainsi, un adénome de la prostate est non seulement dangereux du point de vue des difficultés dans le processus de miction, mais il cause aussi une insuffisance rénale».

Une histoire ordinaire avec un adénome de la prostate…

…- J’ai presque tout obtenu dans ma vie: formation pour les enfants, carrier réussie, appartement, maison de campagne, voiture… Mais à quoi sert tout cela, si je ne suis pas en bonne santé? Je n’arrive pas à bien dormir, je me réveille 3-4 fois par nuit. Ma femme se réveille chaque fois… L’homme qui est venu me consulter avait 57 ans. Mais on aurait pensé qu’il avait plus de 70: les yeux cernés et le visage émacié suite au manque de sommeil pourraient rendre vieux n’importe qui.
- Le jet urinaire est faible? – lui demande-je.
- Oui. Et à la fin, je secoue longtemps les gouttes. Mais en vain, toujours ce sentiment de n’avoir pas uriné…
- Et c’est depuis longtemps?
- Il y a presque 5 ans.
- D’accord. Allons faire une sonographie.
...- Le volume de l’adénome est d’environ 75ml. Le volume restant de l’urine – plus de 100ml. Le type de la miction – obstructif, avec une vitesse du flux maximale de 4,8ml/s… Je regarde le patient, préoccupé, – J’ai peur que les médicaments n’y feront rien. On a besoin d’une chirurgie.
- Quels médicaments, Docteur, – murmure-t-il le patient, – je les ai tous essayés. J’ai des vertiges dans la moitié des cas, et une impuissance sexuelle dans l’autre moitié des cas. Alors, faisons recours à une chirurgie…

Diagnostic de l’adénome de la prostate

A présent, le diagnostic de l’adénome de la prostate au sein de notre clinique, munie d’équipements de hautes technologies et modernes, ne prend qu’une vingtaine de minutes.

1 Sonographie de la prostate

Une sonographie ou une sonographie transrectale permettent d’évaluer le volume de la prostate. Normalement, son volume ne doit pas dépasser les 20ml. Malheureusement, on rencontre souvent des adénomes mesurant plus que 100cm3.  Le volume de la prostate est décisif en matière de choix du type de la chirurgie de l’adénome de la prostate.

2 Volume de l’urine restant dans la vessie

Un autre paramètre – c’est le volume de l’urine restant dans la vessie. S’il dépasse les 50ml, un traitement thérapeutique sera malheureusement sans succès: on procède à une intervention chirurgicale.

3 3 Uroflowmétrie

C’est l’uroflowmétrie qui permet d’obtenir des données objectives sur les troubles fonctionnelles. En pratique, le patient ne fait qu’uriner dans un récipient spécial, et c’est l’ordinateur qui évalue la vitesse du flux urinaire et le type de la miction.

4 Analyse générale de l’urine

Une analyse générale de l’urine permet de révéler les inflammations du système urinaire et de protéger le patient d’une inflammation aiguë dans la période postopératoire.

5 Analyse de sang de la PSA

Une analyse de sang de PSA – prostate-specific antigen – permet d’exclure le cancer de fascia prostatique qui est souvent caché derrière les symptômes de l’adénome de la prostate.

6 Toucher rectal

Bien qu’il y ait des moyens puissants de visualisation, le toucher rectal de la prostate reste toujours un «standard d’or» de l’examen, car il permet exclure aussi bien le cancer de la prostate que d’évaluer plusieurs autres paramètres.

Traitement de l’adénome de la prostate

L’approche moderne du traitement de l’adénome de la prostate inclut aussi bien des méthodes thérapeutiques que chirurgicales.
Le traitement de l’adénome de la prostate sans intervention chirurgicale suppose une prescription de deux types de médicaments: certains pour affaiblir le col de la vessie et d’autres – permettant au patient d’uriner mieux et diminuant le volume de la prostate. Les méthodes de diagnostic décrites ci-dessus offrent la possibilité de faire des pronostics plus précis en matière de l’efficacité de la thérapie. Il ne faut pas oublier qu’il arrive qu’on prescrive un traitement thérapeutique à vie. Notre propre expérience, ainsi que celle de nos collègues étrangers et les recommandations de différentes associations témoignent que, malheureusement, l’efficacité de tous les médicaments existant à présent n’est pas de longue durée, et la plupart des patients éprouvent des effets secondaires de divers degrés d’amplitude.

"A présent, nous demandons – y a-t-il quelqu’un qui puisse réaliser cette intervention par laparoscopie? Dans très peu de temps nous allons poser la question suivante: y a-t-il quelqu’un qui puisse faire cette chirurgie ouverte?»
Professeur Gabor

Chirurgie de l’adénome de la prostate

Actuellement, la plupart des chirurgies de l’adénome de la prostate sont réalisées par endoscopie, sans incisions, par l’urètre. Si à l’époque les médecins ne réalisaient qu’une résection transurétrale ou une opération ouverte qui consistait à enlever l’adénome, à présent nous pouvons proposer à nos patients une vaporisation au plasma de l’adénome de la prostate. Cette méthode est très répandue dans les pays européens et aux Etats-Unis, en raison de sa grande efficacité et de la sécurité.

1 Absence de traumatismes

La vaporisation au plasma ou l’évaporation de la prostate est réalisée par l’urètre, sans incisions. Par conséquent, elle devient une méthode d’option même en cas de grandes dimensions de l’adénome. L’existence de la vaporisation au plasma permet au chirurgien d’éviter les chirurgies abdominales d’enlèvement de l’adénome de la prostate.

2 Meilleure efficacité

La vaporisation au plasma excelle même la chirurgie par laser de l’adénome de la prostate, car elle permet d’enlever entièrement tout le tissu altéré sans exiger une longue période de rétablissement postopératoire. Souvent, les patients ayant subi une intervention chirurgicale par laser souffrent des douleurs et des mictions fréquentes pendant une période assez longue, car une vaporisation par laser est moins profonde qu’une vaporisation au plasma.

3 Sécurité

Une solution physiologique est utilisée lors d’une vaporisation au plasma, et le corps du patient ne se soumet à aucun courant électrique, ce qui permet de réaliser ce type d’opération en cas des patients souffrant des maladies du cœur ou même portant un stimulateur cardiaque. Cela met une différence considérable entre la vaporisation au plasma et la résection transurétrale de la prostate.

4 Absence de l’effusion de sang

Par rapport aux autres types de chirurgies d’adénome de la prostate, la vaporisation au plasma est une opération avec une effusion de sang minimale, car la vaporisation des vaisseaux au plasma est effectuée de manière sécurisée.

5 Réhabilitation qui se fait vite

La vaporisation au plasma – c’est le seul type d’opération permettant d’enlever le cathéter du patient dans les 48 heures qui suivent l’opération, et le lendemain le patient peut déjà sortir de l’hôpital.

6 Absence de récidives

Le plasma permet d’éliminer tous les foyers de l’adénome de la prostate, ce qui garantit au patient l’absence de toute récidive. Aussi, après une vaporisation au plasma, on n’a pratiquement pas d’incontinence d’urine.

La méthode de la vaporisation au plasma de l’adénome de la prostate est une chirurgie d’option pour la plupart des patients souffrant d’un adénome de la prostate.

Alors, la vaporisation au plasma de l’adénome de la prostate est caractérisée par une haute effectivité et une traumatisation minimale, ce qui rend cette opération un type de chirurgie d’option pour la plupart des patients.
En ce qui concerne les patients avec un volume gigantesque de l’adénome de la prostate (plus de 200 grammes), nous proposons dans ce cas une opération par laparoscopie d’enlèvement de l’adénome. Dans ce cas aussi, l’intervention est effectuée sans incisions, par 3-4 perforations. 3-4 jours après l’opération le patient peut sortir de l’hôpital, et, une semaine après, il est en mesure de reprendre son activité professionnelle.

Après une opération de la prostate

- Bonjour, Docteur Dilanyan, Vous permettez? – Je vois l’un de mes patients, opéré il y a près de trois mois, qui sourit près de la porte.
- Entrez, s’il Vous plaît, - je lui souris en réponse, - Asseyez-Vous. Comment allez-Vous? Je dirais beaucoup mieux.
- Oui, bien sûr. Je ne vais plus aux toilettes la nuit, j’ai un bon sommeil. Dans la journée, je ne vais aux toilettes que trois ou quatre fois. Avec mon épouse, ça va aussi. J’urine comme à 18 ans, je pourrais même éteindre un feu avec ce jet… Je suis venu afin de me faire contrôler.
L’examen de contrôle de sonographie et d’uroflowmétrie ont démontré que mon ancien patient était en plein santé.

Renseignements pour les patients venant des autres villes

Si Vous avez besoin d’une opération de l’adénome de la prostate à Moscou, contactez-nous. Nous allons organiser Votre hospitalisation le jour de Votre arrivée, passer tous les examens nécessaires et réaliser l’opération dans les délais les plus courts. 5-6 jours après l’opération Vous allez pouvoir rentrer chez Vous.

Your city - Ashburn. Learn how we can organize your visit to Moscow for treatment.
Prenez un rendez-vous
Comment nous rejoindre:
Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev

15, rue Lenskaya, Moscou
Transport en commun
Station du métro Babouchkinskaya, premier wagon du centre. Sortez à Votre droite et tournez à droite, encore une fois. A la sortie du Métro, Vous Vous retrouverez dans la rue Enisseyskaya et, pour une meilleure orientation, Vous verrez, à Votre gauche, la Chapelle de St.Nicolas. Prenez la rue Enisseyskaya et continuez tout droit, environ 300 mètres. Ensuit traversez la rue Menjinski et continuez tout droit par la rue Enisseyskaya, jusqu'au carrefour des rues Enisseyskaya et Lenskaya. Une fois arrivé au signal lumineux du carrefour, tournez à gauche et traversez la rue Enisseyskaya, prenez la rue Lenskaya. Allez tout droit, environ 70 mètres. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.
En voiture
Pour y arriver du centre-ville: Prenez l'avenue Mir. Tournez à droite, sur la rue Lyettchik Babouchkine, ensuite conduisez sur la ligne gauche et Vous sortirez sur la rue Enisseyskaya. Conduisez tout droit par la rue Enisseyskaya – jusqu'à la rue Lenskaya. Trournez gauche, sur la rue Lenskaya. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.
Pour y arriver de la MKAD (Voie périphérique automobile de Moscou): Sortez sur la rue Ostachkovskaya, ensuite conduisez tout droit par la rue Enisseyskaya, jusqu'à son croisement avec la rue Petchorskaya. Retournement. Conduisez tout droit jusqu'au signal lumineux sur la rue Lenskaya, ensuite tournez à droite – sur la rue Lenskaya. Vous allez voir l'Entrée de l'Hôpital clinique municipal A.K. Eramichantsev.

Coordinates: 55.865801, 37.666290