+7(499)344-03-03
Inscrivez-Vous à une consultation
Tout le site
Inscrivez-Vous à une consultation
Oganes Edouard Dilanyan MD, PhD
Chirurgien-urologue-oncologue
+7(499)344-03-03

ACTUALITES

Le possesseur du plus grand pénis dit qu’il est handicapé

48,21 centimètres. C’est la dimension du pénis dont la nature a doté Roberto Esquivel Cabrera. Dans son entretien avec un journaliste britannique cet homme a dit que sa vie était un vrai cauchemar.


L’organe génital de ce Mexicain de 52 ans dépasse ses genoux.


«Je ne peux rien faire. Je ne peux pas travailler. Je suis handicapé, et c’est la raison pour laquelle je voudrais que les autorités me reconnaissent personne handicapée et me soutiennent».
En 2011 Roberto a été déporté des Etats-Unis dans l'Etat de Coahuila du Mexique. A présent il est en train de vivre seul et ce sont les allocations sociales de ses frères qui constituent ses moyens d'existence. Il essaie de gagner sa vie en vendant des objets ramassés dans la voirie. Il n'a pas d'amis, et les femmes l'évitent avec indifférence. Ce pauvre accuse la dimension improportionnelle de son pénis dans tous les problèmes et malheurs de sa vie, et il exige un enregistrement officiel de ce fait dans le livre de Guinness des records. Cependant, la réalité ne s'avère pas si impressionnante que Roberto se l'imagine.
En réalité, l’organe génital a une dimension assez admissible – environ 15 centimètres. Tout le reste – c’est le prépuce qui est extrêmement long et qui pourrait être soumise à une correction. Pourtant, le Mexicain au chômage ne s'apprête pas à se soumettre à une circoncision: s'il le fait, il se débarrassera de toutes ses incommodités mais, parallèlement, il se privera du droit de prétentions à l'invalidité. Et ceci ne fait pas partie de ses projets.
 

La dimension totale du pénis est de 48,21cm, et le pénis même est de 15cm.
Cela Vous intéressera probablement

•    Prothèse du pénis
•    Phimosis

ACTUALITES

Le cancer de la prostate est la seconde cause de décès par cancer chez l'homme, après le cancer du poumon. La mortalité consécutive aux tumeurs de la prostate est néanmoins en baisse régulière depuis les années 2000 en raison de l'amélioration de sa prise en charge.

La polykystose rénale autosomique dominante est la première cause de maladie génétique rénale pouvant aboutir à une insuffisance rénale chronique. Elle atteint en France environ 1 personne sur 1000. Cette pathologie est due à une mutation de deux gènes codant pour des polycystines (PKD-1 et PKD-2) qui régulent le développement des tubules rénaux et de la vascularisation rénale. Elle entraîne la formation de multiples kystes rénaux, parfois très volumineux, et peut être responsable de possibles complications urologiques (hématurie, surinfection des kystes, lombalgies, lithiases…) bien connues des urologues.

-    Il ne faut pas, Dilanyan, ne t’attelle pas.
-    Elle n’a que 32 ans.
-    Elle est déjà morte, Dilanyan. Bien qu’elle marche, bien qu’elle respire… elle est condamnée.
-    Je le sais.
-    Alors, refuse. Elle ne veut pas devenir handicapée. En plus, elle est médecin, elle-même.
-    Tu oublies que c’est moi qui t’ai raconté tout cela?
-    Refuse-la. Envoie-la chez les spécialistes de chimiothérapie.
-    Elle n’a que 32. Elle les a déjà vus. Il n’existe pas de schémas pour cela. Elle est allée même voir les spécialistes de radiothérapie. Eux non plus n'ont rien proposé. Et elle a deux enfants.